DANSE | SPECTACLE

June Events. M!M

19 Juin - 19 Juin 2013
Vernissage le 19 Juin 2013

Laurent Chétouane est un artiste transfuge: du théâtre à la danse, de la France à l’Allemagne, son parcours n’a jamais été tout tracé. C’est la mise en scène des dramaturges allemands qui l’a amené à la danse contemporaine. Il mène de front ces deux activités, et utilise les concepts philosophiques comme source d’inspiration.

Laurent Chétouane
June Events.
M!M

Pour ce nouveau duo, il s’inscrit dans la lignée de Tanzstück #4, où il s’était intéressé au concept du vivre-ensemble développé par Roland Barthes.

Cette fois-ci, Laurent Chétouane questionne l’idée de «politiques de l’amitié» soulevée par Jacques Derrida. Il ne s’agit donc pas de l’amitié intime entre deux personnes, mais du possible usage «politique» de l’amitié.  Ce qui se traduit chorégraphiquement par une recherche sur le territoire, la frontière, l’espace commun, la relation à la différence, l’organisation du vivre ensemble.

Pour cette nouvelle création, il fait appel à deux danseurs déjà complices de précédents projets.

Conception: Laurent Chétouane
Pièce pour 2 interprètes: Matthieu Burner et Mikael Marklund
Durée: 45 min
Dramaturgie: Leonie Otto
Lumière: Stefan Riccius
Costumes: Sophie Rebie
Assistante chorégraphique: Leonie Rodrian
Musique: Ludwig van Beethoven, Violinconcerto in D-Major, op.61 Orchestra Mozart, chef d’orchestre Claudio Abbado, violon Isabelle Faust (Harmonia Mundia 2012)

Repères biographiques
Laurent Chétouane (1973, Angoulême) vit et travaille en Allemagne.
Après l’obtention de son diplôme d’ingénieur chimiste en 1996, il étudie les sciences théâtrales à Paris puis part à Francfort suivre des études de mise en scène.

Il reçoit pour ses premiers spectacles plusieurs prix et nominations et travaille depuis 2001 dans les plus grands théâtres allemands (Hambourg, Munich, Cologne). Il monte principalement les grands classiques du répertoire (Müller, Büchner, Schiller, Goethe) et son travail novateur, basé sur la rhétorique du corps, de la voix et du silence, questionnant les notions de personnage et de représentation, s’opposant diamétralement à la tradition allemande d’une mise en scène interprétative des textes dramatiques, lui confère très vite une réputation d’enfant terrible de la scène contemporaine.

Depuis le succès de Paysage sous surveillance de Heiner Müller, première collaboration avec un danseur en 2007, Laurent Chétouane se tourne de plus en plus vers la danse pour y réinterroger les notions de présence et de temps.

Informations
Laurent Chétouane, M!M
Mercredi 19 juin à 19h30 à l’Atelier de Paris
Première en Ile-de-France