PHOTO | EXPO

Mnémosyne

26 Avr - 10 Mai 2019
Vernissage le 26 Avr 2019

La Filature de Mulhouse dévoile Mnémosyne, le nouveau projet de Josef Nadj, qui mêle exposition photographique et performance scénique. A travers le temps court de la performance et le temps long de la photographie, le chorégraphe, photographe et plasticien évoque son parcours, personnel et artistique, et explore le regard et la mémoire.

L’exposition « Mnémosyne » à La Filature, à Mulhouse, présente un projet photographique et performatif de Josef Nadj. Elle fait suite à plusieurs projets menés dans ce lieu par l’artiste, à chaque fois en tant que chorégraphe et danseur. C’est cette fois en tant que plasticien et photographe qu’il dévoile sa nouvelle création, une œuvre d’art totale, à la fois installation, performance et exposition, qui fait écho à son parcours, personnel et artistique, un parcours lui-même profondément lié aux soubresauts de l’histoire européenne.

Mnémosyne, un projet photographique et performatif de Josef Nadj

Mnémosyne est une œuvre globale pour laquelle Josef Nadj a puisé dans sa propre mémoire et a élargi son champ créatif en se réappropriant le médium photographique, pratique qu’il mène en parallèle de son activité scénique depuis le début de sa carrière. Il en résulte une œuvre à multiples facettes : sous le titre Mnémosyne se déploie une vaste exposition photographique qui, lors de cinq moments brefs mais intenses, devient l’écrin tapissé d’images d’une mise en scène de Josef Nadj, entre danse, jeu et performance.

Une œuvre globale qui fait écho au parcours de Josef Nadj

Ces performances font écho à travers chaque action et mouvement au parcours de Josef Nadj, transformé d’une façon épurée qui évoque Samuel Beckett. Plongé dans l’obscurité du petit espace clos tel une camera obscura, le spectateur est dans le même temps plongé dans l’intimité de l’artiste qui se meut au plus près de lui. Le dispositif ainsi activé le temps de la performance, redevient ensuite une exposition photographique foisonnante dans laquelle chaque cliché porte une histoire, comme un spectacle suspendu.

Josef Nadj interroge à la fois notre regard et notre mémoire

Les photographies de Josef Nadj s’inscrivent, à l’inverse de la performance, dans un temps long qui s’étend sur plusieurs années, de la recherche des sujets et motifs, à la prise de vue, en passant par le choix de la technique et la composition des images. Elles montrent, en noir et blanc, divers souvenirs, des objets trouvés que l’artiste a sélectionnés pour leur force de suggestion, et des références patrimoniales qui l’ont toujours inspiré. A travers sa nature multiple et totale, Mnémosyne interroge à la fois notre regard et notre mémoire et nous laisse avec cette question : Qu’avons-nous vu ?