PHOTO

José Manuel Broto

PAntoine Isenbrandt
@12 Jan 2008

Dans une joie de la couleur comme forme et de la peinture comme fond, José Manuel Broto fait bénéficier la peinture abstraite d’un souffle rafraîchissant.

C’est sans nul doute une exposition de pure peinture abstraite que nous propose, et pour la seconde fois avec José Manuel Broto, la galerie Xippas. Cette pratique, dominante des années 1920 à 1980, n’est donc pas en perte de vitesse puisque portée haut, ici, par un artiste qui en renouvelle continûment l’exercice.

Ses dernières réalisations se caractérisent par les fortes tonalités des «fonds» des compositions, ossatures monochromes dont le vocabulaire minimal discret, laisse la place à des motifs purement lyriques, aux coloris prismatiques, imprimés au subjectile par de larges passages de brosse à peindre.

Les valeurs (ou couleurs…) des «fonds» qui portent ces motifs, donnent la tonalité sensible de la toile que vient préciser l’empreinte qui s’y est déposée: du bleu glacier avec deux motifs se répondant s’intitule Miroir, tandis qu’un brun soutenu associé à une forme abstraite rappelant une lettrine sanscrite se nomme Orient.
Le jeu en tension de ces deux éléments, la matité et le statisme du «fond» opposé aux touches en demi-pâte des motifs, font ressortir avec vibrance le mouvement crée par le passage caressant du pinceau, laissant voir le geste du peintre et par là, la trace fragile de son intervention.

De cette calligraphie séminale, on a le sentiment d’une empreinte d’une grande légèreté, comme une peau ou un voile, attiré puis emprisonné par un «fond» rétenteur. Rien dans cet onirisme organique de motifs rappelant des formes de vie unicellulaires microscopiques, ne nous informe cependant sur le procédé employé par l’artiste: il joue sur la 2-D qu’offre les logiciels de dessin numériques, pour créer rhomboïdes et autres vortex versicolores, dont il reprend les vues d’écran à la peinture.

Un tableau (Minéraux, 2007) qui pourtant se démarque de l’accrochage par son organisation, en est un des plus beaux exemples. Son «fond» d’un rouge purpurin est parcouru d’une bande de couleur azur qui perturbe l’image en la spatialisant subrepticement, afin de mieux lui apposer des formes qui ne s’en détachent que plus évidement. Trois strates, comme trois âmes fantomatiques de raies Manta, incorporées par les couleurs, sont «coincées» entre l’espace matériel de la toile et notre propre espace, provoquant dans leurs circulations, le trouble du spectateur.

De ces grandes toiles distribuées le long du profond espace d’exposition, à la manière d’une salle de musée d’icônes, on retiendra qu’elles ont toutes été peintes dans l’année. La peinture abstraite à donc, semble-t-il, encore quelque chose à nous montrer, ou peut-être à nous enseigner? Docere, Movere, Delectare (instruire, émouvoir et plaire) c’est, d’après Horace, tout ce dont on doit exiger de l’art. Qu’il en soit ainsi.

José Manuel Broto
Rubis, 2007. Acrylique sur toile. 200 x 300 cm.
Mathematique, 2007. Acrylique sur toile. 200 x 200 cm.
Paradis, 2007. Acrylique sur toile. 200 x 150 cm.
Fievre, 2007. Acrylique sur toile. 200 x 150 cm.
Miroir, 2007. Acrylique sur toile. 200 x 150 cm.
Mineraux, 2007. Acrylique sur toile. 200 x 150 cm.
Azur, 2007. Acrylique sur toile. 150 x 150 cm.
Violet, 2007. Acrylique sur toile. 150 x 150 cm.
Fer, 2007. Acrylique sur toile. 150 x 150 cm.
Estival, 2007. Acrylique sur toile. 150 x 100 cm.
Caramel, 2007. Acrylique sur toile. 100 x 100 cm.
Orient, 2007. Acrylique sur toile. 100 x 100 cm.
Parabole, 2007. Acrylique sur toile. 100 x 100 cm.
Idee, 2007. Acrylique sur toile. 100 x 100 cm.
Pintura abstracta n¡31, 2001. Acrylique sur toile. 200 x 100 cm.
Pintura abstracta n¡32, 2001. Acrylique sur toile. 200 x 100 cm.
Pintura abstracta n¡17, 2001. Acrylique sur toile. 150 x 150 cm.
Sans titre (200017) , 2000. Acrylique sur toile. 120 x 100 cm.
Sans titre (200018) , 2000. Acrylique sur toile. 120 x 100 cm.
Portico 3, 1998. Acrylique sur toile. 210 x 140 cm.
Diminuto Paraiso, 1998. Acrylique sur toile. 100 x 100 cm.
Sans titre, 1997. Acrylique sur toile. 200 x 200 cm.
Sans titre, 1997. Acrylique et collage sur toile. 200 x 200 cm.
Oval, 1997. Acrylique sur toile. 200 x 160 cm.
Miroir, 1997. Acrylique sur toile. 120 x 200 cm.
Les Echos XI, 1996. Acrylique sur toile. 200 x 200 cm.
Sans titre, 1996. Acrylique et encre d’ordinateur sur papier. 29 x 21 cm.
Sans titre, 1996. Acrylique et encre d’ordinateur sur papier. 29 x 21 cm.
Sans titre, 1996. Acrylique et encre d’ordinateur sur papier. 29 x 21 cm.
Sans titre, 1996. Acrylique et encre d’ordinateur sur papier. 29 x 21 cm.
Las Luces I, 1995. Acrylique sur toile. 195 x 130 cm.
Sans titre (95013) , 1995. Acrylique sur toile. 162 x 130 cm.
Sans titre (95014) , 1995. Acrylique sur toile. 162 x 130 cm.

AUTRES EVENEMENTS PHOTO