DANSE | SPECTACLE

Je suis un metteur en scène de théâtre japonais

29 Avr - 04 Mai 2011
Vernissage le 29 Avr 2011

En s’inspirant des codes du Bunraku japonais et en les déplaçant savamment, Fanny de Chaillé met en scène les illusions et les artifices à la base du spectacle théâtral.

Fanny de Chaillé
Je suis un metteur en scène de théâtre japonais

Horaires : 20h30. Le 4 mai à 19h00. Relâche le dimanche.

― Acteur : Guillaume Bailliart
― Danseur : Christine Bombal, Tamar Shelef, Christophe Ives, Olivier Normand
― Musique : Manuel Coursin
― Lumière : Yannick Fouassier
― Scénographie : Nadia Lauro

Le Bunraku est le vieil art japonais des marionnettes. C’est à lui que rêve Fanny de Chaillé quand elle s’improvise metteur en scène japonais. Du Bunraku, elle reprend la structure traditionnelle : un récitant qui joue tous les rôles, un musicien qui accompagne les émotions du récitant, des marionnettes de grande taille manipulées à vue par trois manipulateurs. Mais comme elle n’est quand même pas entièrement japonaise, Fanny de Chaillé introduit de légères et décisives modifications dans l’art traditionnel : la marionnette n’est pas une poupée mais un danseur de chair et d’os, le musicien ne joue pas du shamizen mais du yukulélé, le récitant ne raconte pas une histoire légendaire mais reprend Minetti, un texte de Thomas Bernardht. Pas n’importe quel texte donc, mais l’histoire d’un vieil acteur qui n’a pas joué depuis des dizaines d‘années sauf Le Roi Lear et encore devant son miroir. « Un vieil acteur est forcément japonais » souligne avec humour Fanny de Chaillé « parce que là-bas, plus on est vieux, plus on est un grand acteur. »

Je suis un metteur en scène japonais
est donc, de toute évidence, une réflexion sur les puissances du théâtre. Parce que dans le Bunraku, même occidentalisé, la forme théâtrale est comme dépliée : on y voit les manipulateurs manipuler et pourtant ça marche, on y croit, on accepte artifices et illusions de la scène. On jouit à la fois et en même temps – et c’est l’essentiel du spectacle de Fanny de Chaillé – de l’art et du travail qui fabrique cet art.