ART | EXPO

Je suis né homme-putain

02 Sep - 02 Oct 2005
Vernissage le 15 Sep 2005

Ecrits, dessins et photomontages inédits issus des notes et carnets intimes de l’artiste fétichiste. À travers l’auto-mise en scène, le travestissement, les découpages, collages, superpositions et trucages, Molinier se représente comme une créature hybride et unisexe et assouvit ainsi ses fantasmes d’hermaphrodisme.

Pierre Molinier
Je suis né homme-putain

Pour sa seconde exposition, la galerie Kamel Mennour a choisi de présenter les écrits, dessins et photomontages inédits, issus des notes et carnets intimes de l’artiste. Jean-Luc Mercié indique qu’ «on y découvre pour la première fois, avec une sorte de soulagement, Molinier tel qu’en lui-même, seul, dégrisé et dégrimé».

Artiste fétichiste et travesti né en 1900, Pierre Molinier réalisa jusqu’en 1976, l’année de son suicide d’une balle dans la bouche, d’ahurissants autoportraits peints ou photographiques, d’une sophistication extrême, tant du point de vue de la mise en scène que d’un point de vue technique, couvrant toutes les formes de l’autoérotisme.

Outre les dessins inédits et les croquis préparatoires de tableaux connus, l’exposition «Je suis né homme-putain» présentera des travaux photographiques expérimentaux jamais montrés à ce jour : des épreuves déchirées pour les photomontages, des portraits fantomatiques ou ectoplasmiques, des tirages retouchés et un Chaman à toutes marges (un des trois exemplaires connus). Des pages manuscrites et des carnets de notes complètent l’exposition.

C’est notamment grâce à la photographie, que Pierre Molinier va assouvir ses fantasmes d’hermaphrodisme et s’inventer à la fois un nouveau corps et une nouvelle identité. Par le biais de l’auto-mise en scène, du travestissement, des découpages, collages, superpositions et trucages, Molinier se représente comme une créature hybride et unisexe, homme-femme en un seul corps et une seule âme, dans des autoportraits en noir et blanc, aussi bien intimistes qu’impudiques. On y découvre l’artiste souvent nu, la verge en érection ou dissimulée entre ses cuisses, portant masque, guêpière, faux-seins, porte-jarretelles, bas et talons hauts… Ainsi, les photomontages et les œuvres picturales de Pierre Molinier foisonnent d’entremêlements inextricables de corps et de membres, grimés et accessoirisés.

L’œuvre autobiographique de Pierre Molinier demeure aujourd’hui plus que d’actualité, tant elle touche aux registres des jeux de travestissements, de mise en scène de soi, de fétichisme et aux questions d’identité et de genres.

Publication
Le livre-catalogue Pierre Molinier. Je suis né homme-putain , co-édition Kamel Mennour/Biro éditeur, réunit l’ensemble des écrits jusqu’alors inconnus de l’artiste. Il est consacré à ses manuscrits, notes diverses, carnets intimes ornés de dessins et donne enfin la parole à Pierre Molinier. C’est sa parole directe qui surgit des textes épars où il parle de lui, de son art, de ses goûts et dégoûts érotiques, artistiques ou politiques. A travers tous ces mots se reconstitue le puzzle d’une vie dédiée à un érotisme radical et subversif.

Partenariats
En parallèle à cette exposition, le Musée des Beaux-Arts de Bordeaux présente l’exposition «Pierre Molinier – Jeux de miroirs» du 23 septembre au 20 novembre 2005. Cette rétrospective s’attachera notamment à présenter les œuvres de la série «Le Chaman et ses créatures», ainsi qu’à faire le lien et établir une filiation possible avec 27 autres artistes (parmi lesquels Kader Attia, Claude Cahun, Luciano Castelli, Eva & Adele, Michel Journiac, Jürgen Klauke, Cindy Sherman ou Alberto Sorbelli).