ART | EXPO

Jason Dodge

05 Juin - 21 Juil 2007

L’artiste présente un ensemble d’œuvres nouvelles, qui manifestent un processus de création, une histoire, une expérience. Les objets présentés témoignent à la fois d’un temps, d’un espace et d’une rencontre.

Jason Dodge
Jason Dodge

En Algérie, un tisserand réalise une tapisserie avec un fil d’une longueur égale à la distance de la terre au ciel. Un ramoneur maintient attachée à sa brosse une cloche qui sonne lorsqu’il nettoie les cheminées. Les aiguilles truquées d’une horloge publique indiquent la direction du nord. Une capsule en or remplie de graines de ciguë relie deux pièces . Un hibou est préparé par un taxidermiste qui y insère des rubis…

Jason Dodge ne s’intéresse pas tant à la construction d’une narration qui irait de A à B à C, qu’au potentiel qu’elle détient d’être mise en forme par telle ou telle personne, dans tel ou tel cadre. Ces déclencheurs de l’imagination font sans doute la magie du travail de Dodge. Pour l’œuvre Into Black, Dodge a demandé à six personnes résidant chacune sur un des continents, de présenter au lever du soleil le 21 mars dernier, jour de l’équinoxe, une feuille de papier photographique. Ce papier, jamais développé, noircit peu à peu à la lumière. Tous les papiers réunis lors de l’exposition sont les témoins d’une intervention : il n’y a qu’un seul élément qui permette d’affirmer que le soleil se lève ou se couche quelque part loin d’ici.

C’est là simplement une sorte d’empathie télépathique, un véhicule permettant d’imaginer un lieu autre, nous bénéficions tous du même soleil. Edith H. Ilmanen : le nom E-dith-H. Il-ma-nen divisé en syllabes a été porté par 10 pigeons voyageurs de Berlin vers Paris. Jason Dodge a proposé à deux altistes d’interpréter le duo complet pour alto de Béla Bartók à Berlin, en l’absence de tout public et sur un nouveau jeu de cordes. Pour l’exposition, seules les cordes seront présentées, offrant à notre imagination le souvenir de cet instant musical. Les œuvres de l’exposition dépendent de la manière dont chaque intervenant, les altistes, les pigeons, a suivi et interprété les indications de Dodge. Les «collaborateurs», agissant selon leur propre histoire et origine, travaillent ensemble à l’élaboration d’un seul et même projet. «Il faut de l’espace pour la multiplicité des points de vue. Je crois que le fait de regarder une chose constitue un acte créatif en soi. Il y a plein de lieux dans le monde où le sens est prescrit ; mon travail n’est pas de ces lieux.» Jason Dodge.

critique

Jason Dodge