ART | EXPO

Jannis Kounellis

11 Oct - 04 Jan 2015
Vernissage le 10 Oct 2014

Privilégiant les matériaux bruts ou pauvres, le travail de Jannis Kounellis a pour objectif de donner un sens aux objets qui nous entourent au quotidien et qui sont chargés d’histoire. L’exposition regroupe un ensemble d'œuvres historiques ainsi qu’une intervention in situ inédite pour laquelle l’artiste s’est emparé de la mémoire du territoire stéphanois.

Jannis Kounellis

Le Musée d’art moderne et contemporain de Saint-Étienne Métropole invite l’artiste Jannis Kounellis à s’emparer de l’histoire du territoire stéphanois en créant une œuvre dans la salle centrale du musée. Très présent et reconnu sur la scène internationale, Jannis Kounellis n’a pas exposé dans un musée public français depuis des années.

L’un des fondements du travail de Jannis Kounellis est le respect du matériau, même si celui-ci est «pauvre» en comparaison au marbre ou au bronze traditionnels. Sa volonté est de donner un sens aux objets qui nous entourent au quotidien et qui sont chargés d’histoire. Il revendique, d’ailleurs, l’aspect historique et idéologique d’une œuvre: en mettant en scène des objets, il fait ressortir l’empreinte du passé sur le présent. Il ne s’inscrit pas dans la pensée de «l’art pour l’art» mais veut faire surgir des questions d’ordre historique, symbolique, psychologique et anthropologique.

Jannis Kounellis utilise de la tôle, du charbon, de la laine, des pierres, des sacs de café, des vieux morceaux de bois ou encore la structure métallique d’un sommier pour créer une atmosphère industrielle et portuaire. Il récuse le terme «installation» pour définir son travail. Pour lui, chacun des éléments disposés dans le lieu d’exposition concourt à transmettre une tension tragique.
Il crée en fait un espace dramatique en donnant à voir les efforts collectifs de l’humanité face au passage du temps. Les idées de combats et de difficultés à résoudre sont souvent présentes. Les objets que l’on voit introduisent dans l’œuvre d’art des aspects de la réalité mais sont aussi les traces laissées par des activités passées et des êtres disparus. Ce sont des souvenirs. Ainsi, on peut dire que l’œuvre de Jannis Kounellis est tournée vers la mémoire.

L’absence de titre dans la quasi-totalité de ses œuvres laisse libre cours à l’imagination du spectateur qui injecte du sens à ce qu’il voit selon son expérience personnelle et son propre ressenti. L’artiste accorde à ses œuvres de multiples significations, c’est pourquoi la libre interprétation de chacun revêt une importance capitale. L’émotion est au centre du travail de Jannis Kounellis dont les œuvres sont un catalyseur émotionnel. Cette fonction cathartique confère au spectateur un rôle d’acteur.

L’originalité du travail de Jannis Kounellis réside également dans la recherche de nouveaux espaces artistiques. On pense notamment à l’exposition qui a eu lieu dans un cargo ancré dans le port du Pirée en 1994. Le but est d’instaurer une plus grande complicité avec le spectateur et de favoriser la participation du public qui se voit littéralement intégré à l’œuvre. Car en fin de compte, c’est son histoire qu’il contemple dans le lieu d’exposition. Les interventions de l’artiste s’adaptent donc à des espaces déterminés, pensant son travail en fonction de l’espace dont il dispose. La création d’œuvres in situ met justement en évidence l’importance du lieu d’exposition.