LIVRES

Jan Voss : œuvres 1986-2001

Catalogue de l’exposition itinérante « Jan Voss. L’art du déplacement » où compositions colorées, lignes enchevêtrées, reliefs d’objets hétéroclites peints se téléscopent. Une apothéose de couleurs et de formes ludiques pour ces œuvres récentes.

— Éditeur(s) : Adam Biro, Paris
— Année : 2001
— Format : 30 x 23,50 cm
— Illustrations : nombreuses, en couleurs
— Page(s) : 175
— Langue(s) : français, anglais, allemand
— ISBN : 2-87660-313-6
— Prix : 29,73 €

Présentation

La peinture de Jan Voss, inspirée d’abord par la bande dessinée, a progressivement révélé un monde étonnant de signes reliés par un réseau de lignes en expansion. Toutes les fantaisies sont permises : s’échapper de la surface vers des collages, des sculptures et des reliefs, revenir aux jeux de la ligne, explorer les techniques de l’estampe… Parfois, il suffit de changer d’échelle, de faire en grand ce qui a existé d’abord en petit — ou inversement.

La logique d’invention de Voss est celle de la dimension supplémentaire : passage du fil à la surface, qui devient écran, émergence des signes à partir de la surface (les reliefs), ou émancipation complète dans l’espace (les sculptures).

Dans la période récente, entre 1986 et 2001, que présente cet ouvrage, Voss n’a cessé de réexplorer son propre parcours en jouant encore sur dimensions, couleurs et matériaux. On voit proliférer signes, lignes, figurines et images d’objets dérisoires. L’art de Voss respire la fluidité, le passage, le transvasement, le mixage, la croissance rapide et surprenante — la promenade de l’imagination.

L’auteur

Yves Michaud est critique d’art et philosophe. Professeur de philosophie à l’université Paris-I, il a mis en œuvre récemment les six volumes de « L’université de tous les savoirs » (Paris, Éditions Odile Jacob, 2001). Auteur de nombreux ouvrages et articles, il a écrit notamment Critères esthétiques et jugement de goût (Nîmes, Éditions Jacqueline Chambon, 1999), L’Art contemporain depuis 1945 (Paris, La Documentation française, 1998), et La Crise de l’art contemporain : utopie, démocratie et comédie (Paris, PUF, 1997). Il s’intéresse depuis longtemps à l’œuvre de Jan Voss, auquel il a dès 1979 consacré un texte paru dans Critique (« Le fil de Voss »), suivi de plusieurs autres études.