DANSE

It’s going to go worse and worse and worse, my friend

10 Mar - 15 Mar 2015
Vernissage le 10 Mar 2015

L’écriture chorégraphique de la chorégraphe belge Lisbeth Gruwez est vive, à l’image de son geste débordant d’énergie. Le théâtre de la Bastille programme une pièce de 2012 qui, sous l’apparent sentiment de désillusion du titre, célèbre la sensorialité et la vitalité.

Lisbeth Gruwez
It’s going to go worse and worse and worse, my friend

«Les spectacles de la flamboyante danseuse et chorégraphe Lisbeth Gruwez sont magnétiques. Ils produisent une danse d’énergie pure, une danse proche de l’extase. Elle explore l’énergie produite par un corps qui sort de ses gonds. Qu’il soit emporté par la violence du discours dans son fascinant solo It’s going to go worse and worse and worse, my friend, ou qu’il soit habité par les soubresauts du rire dans la création collective AH/HA, les corps sondés dans leurs plus infimes replis libèrent une intensité captivante et déroutante. La métamorphose est au cœur d’un long processus qui part de l’observation, passe par l’incorporation pour aboutir à une explosive expression corporelle. «Une énergie, précise la chorégraphe, qui ne passe pas par l’image mais par une sensation qui se transmet sous la peau du spectateur.» Absolument sidérant!» Aude Lavigne