ART | CRITIQUE

Istanbul, la traversée

Pg_ArtsDecoBx16Houselife02b
@23 Mar 2009

L’exposition Istanbul, Traversée, regroupant au Palais des beaux-arts de Lille une quarantaine d’artistes turcs, propose un panorama de la création de ce pays à la frontière de l’orient et de l’occident. Des regards multiples que les artistes portent sur la ville et son histoire complexe.

L’exposition est installée dans l’atrium du Palais des beaux-arts, reconfiguré pour l’occasion, et s’étend jusqu’aux sous-sols. Dès l’entrée, on est immergé dans l’atmosphère d’Istanbul, une bande sonore diffuse les sons du Bosphore, qui relie la mer Noire à la mer de Marmara, et marque la limite entre l’Europe et l’Asie.
Ce haut lieu d’échange et de passages se retrouve dans les photographies d’Ara Guler, qui a reçu le prix de «photographe du siècle» en 1999, mais aussi dans les œuvres topographiques d’Antoine Ignace Melling. Quarante-six planches datant de 1819 sont exposées,  permettant de découvrir en détail les rives du Bosphore.

L’installation vidéo monumentale Place to passage,  d’Hussein Chalyan met en scène le voyage effréné d’un être androgyne de Londres à Istanbul.

Les idées de passage et de migration se retrouvent dans la vidéo Cross Section d’Hale Tenger, présentée pour la première fois à la biennale Manifesta de Rotterdam en 1996, et composée d’une double projection sur un mur. L’artiste se montre de face et de dos, et évoque dans un récit personnel les difficultés à obtenir un visa et à sortir du pays.

Dans Road to Tate Modern, Ozmen et Erkan Ozgen portent un regard ironique sur le fantasme migratoire des artistes stambouliotes. Deux personnages, Don Quichotte et Sancho Panza incarnés par l’un et l’autre artistes, parcourent les montagnes du Kurdistan à la recherche de la Tate Modern de Londres…

L’installation proposée par Sarkis revient sur les découvertes archéologiques du chantier du Marmaray qui a permis de révéler les strates de l’histoire fragmentée par les différents régimes politiques de Turquie.
Horses & Heroes d’ Huseyin Bahri Aptekin se plonge dans la période byzantine du pays et son influence sur l’Histoire. Les Abatoires d’Istanbul, Jean Factory et Dance Compagny, trois vidéos d’Omer Ali Kazma, portent un regard sur l’actualité du pays et son industrialisation.

Au travers de son propre vécu et de sa série de photographies Quota Guide, Aydan Murtezaoglu esquisse un schéma de la situation de la femme en Turquie, évoquant l’intolérance, le paternalisme et l’inégalité des sexes.
Quant à Burak Delier, sa photographie EU Scarf montre le portrait d’une femme voilée du drapeau européen, résumant ainsi les divisions et dilemmes de la société turque.

Bashir Borlakov
Panorama 5, 2006. Photo 4 x 1,5 m présentée avec 2 autres panoramas de même taille

Hussussein Chalayan
Place to Passage, 2003. Installation vidéo

Sener Ozmen et Erkan Ozgen
—  Road to Tate Modern, 2003. Vidéo

Bayrak

The Flag-Koken Ergun