ART | EXPO

Invisible 1

03 Août - 28 Août 2013
Vernissage le 03 Août 2013

«Invisible 1» tente d’exposer l’invisible. Il s’agit en effet d’un projet qui est de l’ordre de la sensation et de la perception, en présentant des œuvres en instance au regard du visiteur. La question qui se pose alors dans est celle de la visibilité, car c’est toujours le visiteur, avec son éducation et ses aptitudes, qui fait l’œuvre.

Jean-Baptiste Bruant, Maria Spangaro, Florence Desseigne, Haruki Ishigaki, Régis Pinault, Nathalie Rao, Gin Satoh, Go Segawa, Muneki Suzuki
Invisible 1

L’exposition «Invisible 1» part d’une abstraction, d’une éventualité, car il n’est pas si simple d’exposer l’invisible. Le commissaire de cette exposition en est à la source, il a invité plusieurs artistes à présenter dans l’espace de la galerie ce qui surgit du non-être, ce qui se met en branle entre la pensée et la forme.

C’est un projet qui est de l’ordre de la sensation, de la perception, du mouvement qui commence, ce sont des œuvres en instance qui s’offrent au regard du visiteur.

C’est dans les transports que la mutation s’effectue, entre l’atelier anodin, le lieu de travail quotidien et la galerie, le musée, les espaces de monstration éphémères.

Notre vie sociale et artistique est un produit du regard de l’autre, la question qui se pose dans cette exposition est avant tout celle de la visibilité, car depuis Beuys et Duchamp, même si l’un détestait l’invisibilité de l’autre, son silence bruyant, c’est toujours le visiteur qui fait l’œuvre, ou pas; suivant le lieu où celle-ci est montrée, suivant l’éducation, la formation, l’aptitude ponctuelle et sensitive de chacun à un Instant T.

C’est donc à Paris, au mois d’août, en 2013, que le commissaire anonyme de cette exposition dispose comme sur un tapis très dense, des projets d’artistes, une évocation de l’invisible à voir de visu avant la fin du mois.