DANSE

Infernal Instincts

PMarie-Ange de Montesquieu
@11 Avr 2011

A la galerie In Situ, il raisonne comme un chant à deux voix: celle du très charismatique John Altoon, avec celles plus fantaisistes d’experts en «assemblage» comme Wallace Berman, George Herms ou encore David Hammons. On retrouve avec nostalgie le funk art, qui a nourri la Beat Generation, bercée au rythme du jazz et du be-bop…

«Sans tragédie intense, il ne peut y avoir de joie profonde», c’est ainsi que John Altoon concevait la vie mais et son œuvre. A la fois nerveux, rapides et immédiats, ses dessins au stylo-plume montrent des formes crues aux contours parfois tranchants. Mais ces «croquis» aux traits acérés, presque violents, dégagent aussi une certaine douceur grâce au pastel qui vient arrondir, assouplir la raideur des contours. On devine des organes enchevêtrés avec des objets du quotidien: une ceinture, une chaussure ou encore des pinces à linge.
Aux dessins crus et contrastés répondent étrangement des peintures à l’huile, plus riches, onctueuses, et suaves, qui invitent davantage à la méditation. Comme cette toile Sans titre où une femme à moitié dévêtue s’exhibe de profil sans pudeur. Au centre, son corps clair se détache sur un ensemble aux tons rouges et ocre. Sa main droite cherche à cacher son visage à moitié plongé dans l’ombre, peut-être pour ne pas croiser le regard d’un homme situé à sa droite. Un duel se joue entre plaisirs de la vie et culpabilité, comme un dialogue entre joie colorée et tristesse. Cette dualité presque rituelle se retrouve souvent dans les œuvres de John Altoon.

Transformer le monde en atelier. Les toiles de John Altoon côtoient ici les œuvres nostalgiques et non moins fantaisistes d’artistes américains adeptes de l’«assemblage»: ce mouvement californien né dans les années 50 à Los Angelès, consistait à réaliser des œuvres tridimensionnelles en associant des objets ordinaires récupérés. Wallace Berman, Edward Kienholz et George Herms comptent parmi les vétérans de ce mouvement inspiré des poètes de la Beat Generation.

Avec A Tableau Pound Box, George Herms procède à une association — faussement anarchique, minutieusement ordonnancée — de matériaux. Posée sur un meuble de rangement, une caisse en bois ouverte simule un coffre fort plein d’objets insolites collés sur les parois: de vieilles aiguilles de pendule, des étaux, une amulette, un embauchoir, ou encore un manuel américain destiné aux ingénieurs.
Comme dans New Stand (1962), l’aspect défraichi souligne le temps, la mémoire. Et les tons bruns du métal rouillé, du vieux papier et du bois usé évoquent les teintes des paysages du sud-ouest américain… avant que l’homme n’apporte l’eau.
En réhabilitant esthétiquement des choses usées, patinées, corrodées, qui ont été dédaignées, jetées, abandonnées à la décomposition, George Herms prolonge l’œuvre de Schwitters qui, à l’époque dadaïste, collectait des rebuts dans les rues d’Hanovre pour faire entrer la réalité quotidienne dans l’art. Et trouver de la beauté dans les rebuts, qui «s’illuminent et prennent vie s’ils sont maniés avec amour».

Bruce Conner, lui, sait trouver une harmonie dans une composition retravaillée, ou mêlée à d’autres matériaux. Dans Chou Rat (1959), un vieux chapeau en tissu et une boite peinte en vert sont suspendus au bout d’un assemblage de fils usés.
Les œuvres de Lyn Foulkes, telles ces cartes de visite retravaillées à la peinture et encadrées, sembles souvent composées comme des poèmes visuels.
Tony Berlant joue, quant à lui, sur les vêtements usagés. Il fixe une robe recouverte de résine de polyester et d’acrylique sur du contre plaqué (Six Is One, 1963); il ajoute à ses compositions du métal ou de la peinture émail sur bois (Starlight, 1962).
Tandis que, non sans humour, David Hammons présente une «bouse de vache peinte» trônant sous une cloche en verre: il a poussé les limites de l’assemblage jusqu’à la récupération de déchets… naturels!

Wallace Berman ne s’est pas contenté d’utiliser les objets trouvés, il a réalisé et reproduit de nombreux collages bidimensionnels à la Vérifax (l’une des premières photocopieuses). Un collage sur carton se compose d’images de radios-transistors avec, sur chacune d’elles, une autre image: lettres hébraïque, croix de toutes sortes, serrures, ou encore photographies de chefs religieux contemporains parues dans les journaux. Chaque photo de transistor devient ainsi un récepteur de divinités et de démons, un émetteur de talismans et de codes secrets.

«Beau comme la rencontre fortuite sur une table de dissection d’une machine à coudre et d’un parapluie!», la célèbre formule de Lautréamont reprise par les surréalistes conviendrait également au mouvement «assemblagiste» californien: des «poètes « du quotidien héritiers des surréalistes, de Duchamp, férus de littérature, de poésie, et de jazz.

— John Altoon, F-4, 1963. Pastel et encre sur carton. 152,4 x 101,6 cm
— John Altoon, J-95, 1966. Pastel et encre sur carton. 76,2 x 101,6 cm
— John Altoon, OBJ-12, 1968. Encre et pastel sur carto. 76, 2 x 101,6 cm
— John Altoon, OBJ-60, 1968. Encre et pastel sur carton. 76,2 x 101,6 cm
— John Altoon, ABS-126, 1966. Aérographe pastel et encre sur carton. 152,4 x 101,6 cm
— John Altoon, J-93 ca., 1966. Encre, aérographe et pastel sur carton à dessin. 76,2 x 101,6 cm
— John Altoon, ABS-57, 1967. Encre et aquarelle sur carton à dessin. 76,2 x 101,6 cm
— John Altoon, ABS-52, 1965. Aérographe, pastel et encre sur carton. 72,2 x 101,6 cm
— John Altoon, C/I-49, 1968. Stylo encre et aérographe sur carton à dessin. 76,2 x 101,6 cm
— Bruce Conner, Chou Rat, 1959. Assemblage de divers matériaux dont métal, nylon, peinture et tissu. 45,7 x 15,2 x 15,2 cm
— Lyn Foulkes, Sans titre, 1962, Carte de visite et peinture, encadré. 26 x 33,7 cm
— David Hammons, Sans titre, non daté. Bouse peinte sous cloche en verre. 10,8 x 15,9 x 12,1 cm
— George Herms, A Tableau «Pound Box», 1981. Matériaux divers. 171,5 x 116,8 x 55,9 cm
— George Herms, Collagio 02, 2010. Collage. 35,6 x 27,9 cm
— George Herms, New Stands, 1962. Matériaux divers. 66 x 38,1 x 45,7 cm
— Tony Berlant, Starlight, 1962. Métal, vêtement et peinture émail sur bois. 57,2 x 43,2cm
— Tony Berlant, Six Is One, 1963. Vêtement, résine de polyester et acrylique sur contreplaqué. 152,7 x 121,9 cm
— Wallace Berman, Semina 1957-1964, 2009. Assemblage de 9 journaux
— Wallace Berman, Radio/Aether Series (Gemini G. E. L. Edition), 1966/1974. Printed cloth covered box containing thirteen 2-color lithographs of the verifax serie. Each lithograph: 12 x 13 cm
— Wallace Berman, Sans titre, 1968, collage sur carton et positif image, 34,3 x 34,3 cm