DANSE | SPECTACLES

Indispensable !

05 Sep - 13 Sep 2020
Vernissage le 05 Sep 2020

La programmation de rentrée « Indispensable ! » de l’atelier de Paris/CDCN propose une vingtaine de spectacles de danse contemporaine, théâtre et musique en plateaux ou en plein air.

L’Atelier de Paris – Centre de développement chorégraphique national — reprend ses activités avec la programmation « Indispensable ! », autour de laquelle tous les acteurs indispensables du secteur culturel pourront se retrouver : le public, les artistes, les partenaires, l’équipe du CDCN et ses collaborateurs. L’Atelier de Paris propose une vingtaine de spectacles, dont la moitié auront lieu en plein air, et qui mêleront danse, théâtre et musique.

« Indispensable ! » rentrée chorégraphique

La programmation « Indispensable ! » se compose de dix spectacles qui auront lieu sur les plateaux de la Cartoucherie. Ils sont issus des « June Events 2020 », qui devaient célébrer les 20 ans de l’Atelier de Paris, mais qui ont été reportés en raison de la situation sanitaire. La rentrée permettra finalement de découvrir en avant-première le spectacle Sérénités était ton titre (2020), conçu en collaboration avec l’Institut du monde arabe, dans lequel la chorégraphe Danya Hammound dansera auprès de Yasmine Youcef et Ghida Hachicho un trio sur la migration de trois femmes.

La chorégraphe Nacera Belaza explore dans son solo L’Onde (2020) les rites et pratiques ancestrales, là où Ayelen Parolin plonge plus profondément dans le passé de l’humanité avec sa pièce WEG (2020), dans laquelle un groupe de danseurs puise dans leur force grégaire et animale. Carolyn Carlson propose, quant à elle, Prologue & The Seventh man (2019), un solo pour l’interprète Riccardo Meneghini, entre spiritualité et philosophie.

La compagnie de danse ZOO étonne avec la pièce If Only (2018) de Thomas Hauert : loin du dynamisme habituel de ses mouvements, elle explore le slow danse. Florencia Demestri et Samuel Lefeuvre découvrent également de nouvelles formes dans Glitch (2019), qui développe une esthétique de la rupture à la façon des dysfonctionnements numériques. Dans Tempéraments, le musicien Maxime Échardour et la danseuse Liz Santoro s’essaient à la discipline de l’autre .

Enfin, Ondine Chloez présente le solo Vacances vacance (2020), un monologue chorégraphique fondé sur l’association d’idées, passant du récit léger de vacances à la réflexion métaphysique sur le vide. Dans Passages, Noé Soulier examine lui-aussi le vide, l’absence, le manque, et plus particulièrement la place qu’il occupe dans le mouvement de danse.

« Indispensable ! » : la danse en plein air

La programmation « Indispensable » comprend également dix représentations gratuites qui se dérouleront dans les jardins de l’Atelier de Paris. Dans son solo Underground (2020), Romain Bertet plongera littéralement la tête dans le sol, dans une exploration de l’espace liminaire entre l’invisible souterrain et le visible en plein air. Botanique des ruines (2020) de Gaëlle Bourges et Alice Roland, conçu pour le Jardin d’Agronomie Tropicale de Vincennes, engage une démarche botanique à travers laquelle l’histoire coloniale française transparaît. Ondine Chloez fonde également son trio sur la découverte de sciences médicinales ancestrales, à partir d’un traité écrit au Moyen-Âge : L’art de conserver la santé.

Gwenaël Morin recrée un spectacle de théâtre antique en plein air dans Uneo uplusi eurstragé dies (2019). Elle s’inspire des tragédies de Sophocle pour mettre en scène la mise à mort de trois figures de la mythologie : Ajax, Antigone et Héraclès. Dans Gouâl (2020), Filipe Lourenço réinterprète l’alaoui, une danse traditionnelle du Nord du Maroc, qui s’inscrit dans les pratiques guerrières ancestrales des hommes de la région. Enfin, Lotus Eddé-Khouri & Christophe Macé s’emparent de la musique de Bach pour leur pièce Bakstrit (2020), qui s’inscrit dans leur recherche chorégraphique Structure-Couple, initiée en 2015.