ART | EXPO

Improvisations

12 Mai - 29 Mai 2010
Vernissage le 12 Mai 2010

Cette exposition improvisée, réunit quatre artistes, qui au détour d'un catalogue IKEA, de photographies, de pictogrammes, ou de lithographie mettent à l'épreuve notre perception, à travers des combinaisons telles que la présence/absence, l'espace réel/espace représenté, etc.

Communiqué de presse
Jochen Gerner, Manuela Marques, Sarah Tritz, Heidi Wood
Improvisations

Cette exposition improvisée, réunit quatre artistes: Jochen Gerner, Manuela Marques, Sarah Tritz et Heidi Wood.

Avec sa série «Home» présentée au Mudam (Luxembourg) en 2009, Jochen Gerner nous invite à découvrir sous une autre forme le catalogue IKEA, aujourd’hui devenu le deuxième ouvrage le plus lu au monde après la Bible.

En écho à TNT en Amérique, l’artiste reprend l’ensemble des pages d’une édition qu’il recouvre de peinture acrylique noire ou grise dans le but de vider les espaces et de faire réapparaître l’architecture des pièces.

Heidi Wood présente un diptyque extrait de sa série «Mon école en mieux». D’un côté, une photographie, un point de vue sur un espace donné. De l’autre, une proposition d’équivalence sous une autre forme iconique. Ce qui d’un côté semble neutre et anodin est révélé de l’autre en tant que compromis savant à la fois fonctionnel et décoratif.

Sarah Tritz à l’occasion d’une «résidence» à l’Urdla, centre international estampes et livres, propose le résultat d’expérimentations lithographiques, Montagnes noires, 1928 et son collage rouge de la série «Mes petites modernités». Ses dessins venus du début du XXe siècle, ne sont pas sans rappeler l’orphisme de Robert et Sonia Delaunay. Un mouvement, une superposition de couches, un usage spontané de la géométrie et de la couleur.

Manuela Marques saisit la présence absente de l’homme. Pour cette exposition, elle présente une photographie mêlant profane et sacré, où une femme semble être en pleine prière.