PHOTO | EXPO

Il fait jour

04 Fév - 22 Avr 2012
Vernissage le 11 Fév 2012

Depuis plusieurs années, le projet de Claire Chevrier se bâtit sur la volonté de faire un travail de proximité ou chaque personne photographiée retrouve, dans les images exposées, une partie de son identité.

Claire Chevrier
Il fait jour

Après avoir mené un travail pendant plusieurs années sur l’espace occupé par l’homme dans le monde et notamment sur la relation entre les hommes et leur environnement architectural, urbain et industriel, le corps humain devient une problématique importante dans le travail de Claire Chevrier.

Afin de soutenir cette recherche et d’aider l’artiste à la poursuivre, le CRP lui a octroyé une résidence de recherche et de création en 2010 sur le territoire du Nord Pas-de-Calais. Dans ce cadre Claire Chevrier a étudié la relation entre le corps humain et l’espace de travail.

«La ligne directrice de mon travail est l’interrogation sur l’espace et la place de l’humain dans cet espace. J’essaie de tracer, de guetter ce qui fait résistance, échappe au premier regard. Je réalise des séries photographiques qui prennent comme point de départ un lieu : des grandes villes ou des lieux de travail.

Avec les photographies obtenues, j’opère des classifications qui peuvent s’articuler autour d’architectures mais aussi de «groupes», de «gestes et de regards», de «l’attention d’une personne à son environnement».» Claire Chevrier, extrait de la note d’intention pour le projet CRP Nord Pas-de-Calais, octobre 2009.

À une époque où la relation entre l’homme et le travail est devenue sensible, le CRP établit un champ de recherche sur la question de la relation entre le corps humain et l’environnement.

Claire Chevrier s’interroge plus particulièrement sur les espaces où s’exercent des pratiques professionnelles: Comment le corps évolue dans son espace de travail mais aussi le mouvement de ce corps en relation avec les outils utilisés. Comment un ou des corps s’inscrivent dans un espace intérieur ou extérieur dédié à une activité précise, sténographiée, organisée, ritualisée par la fonction et en relation avec l’emploi? Il s’agit d’interroger la structure et l’organisation de l’espace du travail en relation avec les usagers. Comment l’individu occupe cet espace, seul ou en équipe, arrive à se l’approprier ou pas?

Le projet se réalise sur plusieurs secteurs géographiques permettant d’identifier un large spectre d’activités économiques dans la région. Il sera restitué sous forme d’une exposition et d’une édition.