DESIGN | EXPO

Ignotus nomen

08 Sep - 07 Oct 2011
Vernissage le 12 Sep 2011

Après une première présentation à la foire internationale de Design à Bâle, la galerie Kreo expose la collection «Ignotus Nomen» de Pierre Charpin, série en noir et blanc où se figurent d’étranges présences.

Pierre Charpin
Ignotus nomen

«Ces objets sont des présences. La présence est peut-être cette chose qui se situe au-delà de la signification, certainement au-delà de toute justification. Presque exempts de dessin, ces objets sont d’une extrême simplicité. Simplifier, c’est pour moi proposer une suspension du sens, c’est proposer des formes qui ne soient pas exactement remplies, chargées de sens. Ainsi je reste silencieux. Je me tiens debout face à ces présences, dans la position paisible de celui qui ne serait pas l’auteur de leur dessin. Comme le minuscule personnage qui se tient de dos face à la mer, au centre du tableau de Gaspard Friedrich. Quant au titre, Ignotus nomen, il indique de façon explicite que cette série porte un nom, mais que son nom ne nous est pas encore parvenu, qu’il nous est à ce jour, et peut-être pour toujours, inconnu» (Pierre Charpin, mars 2011).

Le travail de Pierre Charpin, designer français né en 1962, s’articule entre des projets expérimentaux qu’il développe, entre autres, avec le CIRVA (1998-2001) et le CRAFT (2003-2005), et des projets d’éditions pour divers fabricants de renommée internationale tels qu’Alessi, Venini, Zanotta, Post Design, Montina, Ligne Roset.
Son travail de recherche, se concrétise à travers sa collaboration avec la Design Gallery Milano (2002-2005) et avec la Galerie Kreo à Paris, pour laquelle il œuvre en exclusivité, depuis 2005, pour l’édition de pièces en série limitée. En 2005, il est élu «Créateur de l’année» par le Salon du meuble de Paris.

Plusieurs expositions personnelles lui sont consacrées dont «Torno subito» au musée des Arts Décoratifs de Paris et «Pierre Charpin 2005» au musée du Grand Hornu Images de Belgique, «entre les Vases» au Mudac, Musée de Lausanne – Suisse en 2009, «Pierre Charpin au Grand-Hornu» en 2011. Ses œuvres font partie des collections permanentes du FNAC, du Centre Georges Pompidou et du musée des Arts décoratifs de Paris. Plusieurs monographies ont été publiées dont :
Pierre Charpin au Cirva, Nice, Éd. Grégoire Gardette, 2001;
— Pierre Charpin, Nouvelles formes pour Sèvres, Paris, Éd. Bernard Chauveau, 2008;
Pierre Charpin entre les vases, Catalogue de l’exposition au MUDAC (Musée de design et d’arts appliqués contemporains de Lausanne), Bâle, Éd. Birkhäuser, 2009.