DESIGN

Ici / Per. For

PJeremy Nabati
@30 Jan 2008

Ici…au théâtre de Vanves, le corps d’Emmanuelle Vo-Dinh et la musique de Zeena Parkins s’entremêlent dans une danse vibratoire et aquatique.

Au fond, il y est question d’eau. Au fond, tout au fond de l’eau. Ou à sa surface : car on ne sait pas, au juste, si Emmanuelle Vo-Dinh danse sur la peau d’une flaque, ou dans les profondeurs des abysses ; l’éclairage de Françoise Michel, en tout cas, nous transporte de la surface de l’eau, tout en miroir, à l’ondulation de la lumière dans l’élément aqueux.

Sur cette toile de fond, Emmanuelle Vo-Dinh n’en finit pas de se déplier, de se ramasser, de s’ouvrir, de se récupérer… ondine, anémone de mer, algue valsant au gré des courants, ou banc de poissons suivant son intuition ? En proie à une espèce d’affairement, elle se reprend inlassablement – mais sans jamais se répéter.

L’impression qui s’en dégage, cependant, n’est pas tant visuelle que musicale : quelque chose semble peu à peu sourdre de cette ronde, et pourtant ce n’est ni un motif, ni un refrain, ni une mélodie… un rythme, peut-être, qui n’est pas particulièrement présent dans la musique de Zeena Parkins, faite de verres en cristal et de harpe électrique – mais que celle-ci vient accentuer, soutenir, redoubler.

On ne sait pas très bien, d’ailleurs, si toute la pièce a été écrite, avec une « partition » pour la danse d’un côté, et une pour la musique de l’autre. On dirait plutôt qu’Emmanuelle joue la musique de Zeena, et que Zeena danse le mouvement d’Emmanuelle ; ou, du moins, que l’une et l’autre partagent une écoute commune à ce qui est en train de se passer.

Que se passe-t-il, alors, pendant les quelques quarante minutes que dure cette pièce ? Je ne sais pas. Mais l’on ressort de la salle de spectacle avec le sentiment d’avoir vécu quelque chose ; peut-être comme ces plongeurs qui, après un long moment passé dans l’eau, retrouvent étrangement la terre sous leurs pieds et l’air sur leur peau. 

Compagnie Sui Generis, création 2006.
— Chorégraphie et interprétation : Emmanuelle Vo-Dinh
— Avec le regard de Franck Picart
— Musique live : Zeena Parkins
— Lumière : Françoise Michel
— Costumes : Virginie et Jean-Jacques Weil