ART | EXPO

Hypersurfaces

15 Jan - 19 Fév 2014
Vernissage le 15 Jan 2014

«Hypersurfaces» à la Galerie Duchamp présente un projet in situ réalisé par Kacha Legrand et Olivier Soulerin. Basées sur l’usage des couleurs et du mouvement, leurs œuvres qui sont intimement liées à l'architecture du lieu, invitent le visiteur à dépasser physiquement l’espace de leur composition.

Kacha Legrand, Olivier Soulerin
Hypersurfaces

«Hypersurfaces» est un terme qui pourrait faire écho à la géométrie différentielle, à l’espace de l’hypermarché ou au mouvement Supports/Surfaces que les artistes ont assimilé comme une partie de leur culture artistique.

Cependant, ces références ne contiennent pas tout à fait le propos de Kacha Legrand et d’Olivier Soulerin. Le préfixe «hyper» qui signifie «au-dessus, au-delà » indique souvent une qualité supérieure à la normale, une exagération, un excès, le plus haut degré.

C’est en ce sens qu’il s’associe aux surfaces travaillées par les deux artistes présentés dans l’exposition, en relation directe au volume et à l’architecture. Ils mènent en effet, chacun à leur manière, une recherche sur les vibrations colorées qui induisent un mouvement.

Le spectateur est invité à aller physiquement au-delà de la surface, c’est-à-dire à pénétrer dans l’espace de la composition et celui de l’installation.

C’est sur l’idée de mouvement et de parcours que s’envisage le dialogue entre Kacha Legrand et Olivier Soulerin, qui ont conçu ensemble ce projet d’exposition et de circulation entre les œuvres. Ils proposent en effet un projet in situ à la Galerie Duchamp, intimement lié à l’architecture.

Les mouvements déployés dans chacune de leur démarche diffèrent. Dans l’œuvre de Kacha Legrand; c’est la centralité qui prédomine et qui s’exprime dans des variations de rouge et de blanc répondant à l’horizontalité du lieu par des formes étirées au mouvement excentrique.

A l’inverse, la périphérie habite le travail d’Olivier Soulerin, qui s’inscrit dans l’espace, proche des murs ou du sol. Il construit des rythmes chromatiques et des textures en écho avec l’environnement.

Vernissage
Mercredi 15 janvier 2014 à 18h30