DESIGN | EXPO

Houselife

24 Sep - 29 Jan 2017
Vernissage le 24 Sep 2016

Le Musée des arts décoratifs et du design, à Bordeaux, expose trois cent pièces provenant de la collection design du Centre national des arts plastiques. L’objectif de l’exposition «Houselife»: présenter les objets dans leur contexte d’origine en transformant l’espace d’exposition en l’univers domestique de la maison.

L’exposition «Houselife» réunit au Musée des arts décoratifs et du design près de trois cent pièces issues du Fonds national d’art contemporain, collection gérée par le Centre national des arts plastiques. Le temps de l’exposition, ces cafetières, vases, lampes, armoires, fauteuils et canapés réintégreront le contexte qui était originairement le leur, à savoir l’univers domestique.

Houselife, deux maisons pour une expo

L’exposition prendra place en deux maisons, l’une d’elles étant le Musée des arts décoratifs et du design, installé dans l’hôtel de Lalande, construit au XVIIIème siècle. Située à quelques minutes du centre ville de Bordeaux, l’autre maison est une architecture contemporaine privée, emblématique d’un habitat moderne qui réinvente les rapports entre intérieur et extérieur.

Une mise en scène du quotidien

Pas de scénographie pour cette exposition, mais une mise en scène, celle du quotidien. Les deux lieux – une maison ancienne, en ville, et une maison contemporaine en pleine nature – ont été bâtis avec le même dessein: accueillir une famille et lui donner un cadre de vie. Ces habitations, construites avec deux siècles d’écart, deviennent le temps de l’exposition des écrins pour les pièces contemporaines de designers français et internationaux.

L’accent mis sur la fonction des objets

Présenter la collection du Centre national des arts plastiques dans un hôtel particulier, dont certaines pièces ont conservé leur fonction depuis l’origine du bâtiment, et dans une maison particulière habitée par ses propriétaires, c’est rendre une certaine densité à des objets trop souvent exposés pour leur seule beauté plastique. Une fois les objets replacés dans leur contexte, leurs qualités d’usage sont mises en avant et l’on comprend ainsi à quel point ils sont garants de l’atmosphère d’un espace.