DANSE | SPECTACLE

Hors Saison. Si dans cette chambre un ami attend…

23 Fév - 24 Fév 2013
Vernissage le 23 Fév 2013

Construite autour de l’idée de la chambre, Si dans cette chambre un ami attend… se concentre sur ce qu’abrite cet espace: amour, larmes, sexualité, rêve, cauchemar, etc. Dans ce solo, présenté au festival Hors Saison, Perrine Valli se libre à une introspection singulière interrogeant une intimité personnelle et fantasmée.

Perrine Valli
Hors Saison.
Si dans cette chambre un ami attend…

Le titre de ce solo, inspiré d’un recueil de poésie d’Emily Dickinson, instaure d’emblée la possibilité d’une présence masculine: Si dans cette chambre un ami attend…, qui plus est, dans un des lieux reconnus de l’intimité. En creux, l’homme hante l’espace presque tactile pourtant à peine suggéré: un renflement noir dans un volume noir, esquissant un lit recouvert d’un drap noir…
Là, la figure de la femme qui semble déposer chaque geste –prendre une tasse à café par exemple–, chaque mouvement –les intentions mêmes fusent et déchirent l’air, en douceur– impose une sorte d’évidence de son intériorité non pas soudainement, mystérieusement lisible mais enfin accessible.
Perrine Valli offre le luxe d’un abandon. La subtilité de la composition s’associe à l’apparente pauvreté des moyens utilisés; économe d’effusion, avide de vérité. Une danse qui pourtant rappelle incroyablement le défi personnel du torero, cette sorte d’intensité spirituelle du duende.

Chorégraphie et interprétation:
Perrine Valli
Création sonore: Eric Linder
Création lumières: Laurent Schaer
Scénographie et costumes: Thibault Vancraenenbroeck
Voix: Carla Demierre
Figurant: Kevin Jean.

Coproduction: adc – Genève; Rencontres chorégraphiques internationales de Seine-Saint-Denis.

Avec le soutien de: Drac Île-de-France – ministère de la Culture et de la Communication; Ville de Genève; Loterie romande genevoise; Pro Helvetia; Fondation Ernst Göhner. Résidences: TanzWerkstatt – Berlin, dans le cadre du programme Châlet Suisse; Micadanses – Paris
Avec l’aide à la diffusion d’Arcadi

Repères biographiques

De nationalité franco-suisse, Perrine Valli s’installe à Genève en 2004 pour travailler avec la compagnie Estelle Héritier. En 2005, elle crée sa propre compagnie l’Association Sam-Hester et sa première pièce Ma cabane au Canada.
Elle devient ensuite interprète pour la chorégraphe Cindy Van Acker. Sa deuxième pièce, Série, créée avec la musicienne Colleen lors d’une résidence à Mains d’œuvres en 2007, est présentée dans toute l’Europe et remporte le premier prix de Masdanza, concours international de chorégraphie.
En 2009, elle crée Je pense comme une fille enlève sa robe, présentée dans des lieux comme la Maison de la Danse de Lyon, l’Institut franco-japonais de Tokyo, le festival Tanz im August, les Journées de danse contemporaine suisse…
Cette même année, elle obtient une résidence de recherche Cultures France qu’elle effectue à Tokyo durant quatre mois.
En 2010, elle crée Je ne vois pas la femme cachée dans la forêt qui remporte le second prix du concours chorégraphique Premio. En 2011, elle crée Deproduction et initie Mini-Mum, un projet de collaboration avec des artistes provenant d’autres disciplines artistiques.
En 2012, elle présente sa nouvelle création Si dans cette chambre un ami attend…