DANSE | SPECTACLE

Hors Saison. L’étranger au paradis

23 Fév - 23 Fév 2013
Vernissage le 23 Fév 2013

L’Étranger au paradis met en scène douze danseurs, nouveaux cobayes de l’expérience chorégraphique de David Rolland. Dans le cadre de Hors Saison, le chorégraphe propose à nouveau cet exercice de style autour de la marche où le moindre arrêt inattendu provoque le trouble.

David Rolland
Hors Saison.
L’étranger au paradis

D’abord imaginer que le sol constitue le livre de la danse, l’endroit où elle s’inscrit; comprendre que chaque tapis recèle l’écriture de la chorégraphie, volontairement très différente, marquée, de séquence en séquence. Chacune possède logiquement un nom: Danse du temps, Rencontre du troisième type, Sudoku…

Ensuite, comprendre que chaque danseur est guidé par des indications temporelles et spatiales précises délivrées individuellement par des oreillettes. Enfin, savoir que les douze interprètes de L’Étranger au paradis sont, à chaque fois, choisis selon des modalités discutées avec les lieux de diffusion.

En distribuant ainsi des règles fixes, David Rolland affirme la prédominance de la composition et de l’architecture du projet artistique, privilégie une construction de consignes, contraintes et autres obligations spécifiques, concrétisées par un support matériel. Il opère à la fois un pas de côté, délaissant en apparence le chorégraphe démiurge, et, en sous-main, affirmant sa nécessité comme écrivain, auteur, initiateur.

Conception du projet: David Rolland
Auteures invitées: Béatrice Massin, chorégraphe, et Anne de Sterk, plasticienne et poète sonore
Assistante à la chorégraphie: Valeria Giuga
Interprétation: Bruno Benne, Laure Bonicel, Aniol Busquet Julià, Arnaud Cabias, Lou Cantor, Céline Debyser, Stéfany Ganachaud, Valeria Giuga, Thibaud Le Maguer, Agathe Pfauwadel, Fani Sarantari, Raphaël Soleilhavoup
Plasticien (sur tapis Square et Rencontre du 3e type): Jean-François Courtilat Création musicale et régie son: Roland Ravard
Création et régie lumières: Sylvie Debare
Régie de plateau: Pierre Peronnet
Système HF: Laurent Pinet
Assistants construction des décors: Hugo Bossaert, Anne Reymann, Norman Barreau-Gély
Assistant graphisme tapis: Éric Garnier
Stagiaires: Laure Peyramayou, Nathan Sobreira

Partenaires: Drac des Pays de la Loire – ministère de la Culture et de la Communication (aide à la compagnie chorégraphique); Conseil régional des Pays de la Loire; Conseil général de Loire-Atlantique; Ville de Nantes; Ville de Bagnolet; Conseil général de la Seine-Saint-Denis.Production: association ipso facto danse.

Coproduction: Centre chorégraphique national de Nantes Claude Brumachon – Benjamin Lamarche (accueilstudio); L’Intervalle – Noyal-sur-Vilaine; Musique et Danse en Loire-Atlantique; La Ferme du Buisson, scène nationale de Marne-la-Vallée.

Avec le soutien de: Le Grand R, scène nationale de La Roche-sur-Yon; Tu-Nantes, scène de recherche et de création contemporaine; le Centquatre – Paris; L’Echangeur – Compagnie Public Chéri.

Repères biographiques
David Rolland met en place des procédés, souvent dits participatifs, afin d’amener le spectateur à «décaler» son regard, que ce soit sur le rôle social de la danse (Les Lecteurs (chorégraphies collectives) – 2004) ou sur la question du danseur interprète (en invitant des «non danseurs» sur scène).
Ces procédés conduisent à l’écriture de partitions destinées à être interprétées sur le «qui-vive», à l’aide d’outils très simples (C’est bien d’être ailleurs aussi – 2006, Pavillon – 2006 avec Anne de Sterk).
Depuis 2009, il souhaite revenir à des spectacles frontaux tout en continuant à développer des systèmes de guidage pour les interprètes sur scène, ceux-ci étant non-danseurs (Êtes-vous donc? – 2009) ou danseurs professionnels (L’étranger au paradis – 2011).