PHOTO | EXPO

Hiroshi Sugimoto

19 Sep - 25 Oct 2006

La galerie présente la nouvelle série de photographies intitulée «Colors of Shadow», réalisée entre 2004 et 2006 et récemment exposée dans le cadre de sa rétrospective du Hirshhorn Museum and Sculpture Garden, à Washington DC. Ces œuvres qui montrent des intérieurs architecturaux ont comme sujet le jeu subtil de la lumière et de l’ombre.

Hiroshi Sugimoto
Hiroshi Sugimoto

«J’ai appris beaucoup de choses en me servant de mes mains. Même si je ne suis pas toujours sûr de la nature de la lumière – qu’il s’agisse de vagues ou de particules – j’ai compris quelque chose sur les ombres. En essayant de penser à une manière d’observer les ombres, ce projet est devenu un travail de grande ampleur, utilisant un appartement entier sur une colline de Tokyo.

Quand des surfaces reçoivent la lumière, les effets de lumière varient selon les angles d’exposition. En choisissant trois angles différents – 90°, 55°, et 35° –, j’ai fait recouvrir les murs avec du shikkui traditionnel japonais (une finition de plâtre) qui absorbe et reflète la lumière de façon homogène. A la lumière du matin, les ombres jouent librement sur les surfaces, elles apparaissent puis disparaissent. Par jour de pluie elles prennent une apparence plus intense et plus évocatrice. Je viens tout juste de commencer mes observations, mais j’ai déjà découvert une variété extraordinaire de nuances d’ombres.»

Hiroshi Sugimoto

«Colors of Shadow» est la première série entièrement photographiée en couleur, elle peut être perçue comme une interrogation continue de l’artiste sur la photographie, sur la lumière qui entre dans une chambre noire. Cependant dans cette série la source de lumière reste hors champ. Comme dans la série des «Seascapes», l’œuvre est minimaliste et vidée de tout détail superflu ; le silence invite à la contemplation ou même à la méditation.

«Colors of Shadow» semble aussi faire référence au «white cube», l’espace de la galerie, et à son rythme : les murs de la galerie sont constamment mis à nu pour accueillir une nouvelle œuvre d’art. Ici l’œuvre est le reflet de son environnement et souligne les détails sur lesquels le regard du spectateur n’a pas l’habitude de se poser. L’ombre portée sur les différents angles de l’espace, le plafond et les murs ainsi que les multiples nuances de blanc créées par les changements de lumière deviennent le sujet principal de ces photographies.