DESIGN | EXPO

Hieronymus

23 Mar - 16 Juil 2016
Vernissage le 22 Mar 2016

Konstantin Grcic présente «Hieronymus» à la galerie Kreo. L’exposition réunit cinq nouvelles pièces du designer allemand qui tente de réinventer le mobilier ancien du XVème siècle en l’adaptant aux usages et aux techniques modernes.

Konstantin Grcic
Hieronymus

La Galerie Kreo présente cinq nouvelles pièces du designer Konstantin Grcic dans l’exposition «Hieronymus». Directement inspirées des formes du mobilier que l’on trouvait dans les intérieurs du XVe siècle, les créations du designer allemand s’adaptent cependant à la société et aux savoir-faire contemporains. Elles sont construites en marbre, en aluminium ou en fibre-ciment à l’aide de techniques modernes telle que l’impression en trois dimensions.

Ces nouveaux meubles de Konstantin Grcic comportent une véritable dimension réflexive. Ils interrogent les usages contemporains, les relations à l’objet ou au lieu tout entier, ou encore les relations entre les différents usagers de l’objet. L’une des pièces du designer, comme l’explique le critique d’art Donatien Grau, a été conçue pour que deux personnes puissent s’y asseoir. Elle instaure ainsi un état de proximité et crée la possibilité d’un dialogue entre individus. Dans certains autres meubles, l’assise n’est pas évidente: soit le corps rencontre des obstacles soit le meuble présente plusieurs options, obligeant son utilisateur à réfléchir et à choisir sa position. L’individu cherchant à définir sa place au sein du siège serait, toujours selon le critique d’art, une métaphore de l’homme qui cherche sa place dans le monde.

Konstantin Grcic est né à Munich en 1970. Il a suivi une formation en menuiserie avant d’étudier le design au Royal College of Art, à Londres. A la fin de ses études, en 1990, il rejoint le studio du designer anglais Jasper Morrison. Un an plus tard, Konstantin Grcic fonde sa propre entreprise à Munich: la Konstantin Grcic Industrial Design KGID. Il a remporté à deux reprises le prix internatioanl Compasso d’Oro, en 2001 pour la lampe Mayday et en 2011 pour la chaise Myo. Ses créations font partie des collections d’institutions culturelles comme le MoMA, à New-York, ou le musée des Arts Décoratifs de Paris. Deux expositions sont consacrées à Konstantin Grcic en 2016: «The good, the bad, the ugly» au Die Neue Sammlung – The Design Museum de Munich (présentée jusqu’en septembre 2016) et l’exposition «Abbildungen» présentée au Musée de Bielefeld, en Allemagne, jusqu’au mois de juillet 2016.