ART | EXPO

Hello. Come here. I want you.

19 Mai - 24 Sep 2017
Vernissage le 18 Mai 2017

L’exposition « Hello. Come here. I want you. » au FRAC Franche-Comté propose une rétrospective de l’œuvre multidisciplinaire de Georgina Starr. A travers des dessins, photos, vidéos, installations, dispositifs scéniques, enregistrements sonores, textes, poèmes et performances se dessine l’univers complexe, entre autobiographie et fiction, de l’artiste britannique.

L’exposition « Hello. Come here. I want you. » au Fonds régional d’art contemporain Franche-Comté offre un panorama de l’œuvre complexe de Georgina Starr à travers des dessins, photos, vidéos, dispositifs scéniques ou sonores, textes et performances, dont plusieurs inédits.

Les références populaires nourrissent l’œuvre de Georgina Starr

L’exposition se présente comme une grande installation à l’esthétique baroque par le biais de laquelle on découvre l’univers personnel et composite de Georgina Starr, qui appartient aux Young British Artists, groupe d’artistes britanniques contemporains connus pour leurs réalisations souvent provocantes explorant le quotidien ou leur histoire personnelle et interrogeant le rôle de l’artiste dans la société.

L’autobiographie et la fiction se mêlent à parts égales dans l’œuvre de Georgina Starr qui est nourrie de références populaires comme la télévision et les médias en général, le cinéma, le monde glamour de la mode ou encore la musique pop. Toutes ces sources d’inspiration se télescopent dans une démarche créative multidisciplinaire générant un récit fictionnel étrange dans lequel Georgina Starr se met en scène.

Georgina Starr tisse une fiction dans laquelle elle se met en scène

Deux œuvres réalisées en 1992 ont joué un rôle fondateur pour la suite de la carrière de Georgina Starr. La première, intitulée Yesterday est présentée dans une version de 2010 sous la forme d’un vinyle 33 tours sur une platine. Des enceintes dissimulées diffusent pendant une journée entière l’enregistrement de la mélodie du morceau des Beatles sifflée par Georgina Starr de telle façon que toutes les personnes ayant fréquenté le lieu sifflent à leur tour cet air et créent ainsi une polyphonie dispersée.

Dans cette œuvre comme dans la vidéo Static Steps, également présentée sous forme d’installation, où des figurines en papier chargées d’électricité statique effectuent de petites séquences de danse, s’observent des éléments caractéristiques de l’œuvre de Georgina Starr comme le recours à son propre corps, l’usage de technologies modernes ou dépassées, l’interactivité avec le public, le mélange des médiums et des genres, l’intérêt pour le disque vinyle ou encore le rôle du hasard et la réflexion sur l’obscurantisme.