PHOTO | EXPO

Hassan Hajjaj

11 Sep - 17 Nov 2019

L’exposition « Hassan Hajjaj » à la Maison européenne de la photographie, à Paris, offre un panorama complet de l’œuvre de cet artiste nourri d'une double culture marocaine et britannique. Photographies, vidéos et installations, mais aussi objets dérivés, mobilier, tapis, décorations et vêtements témoignent d’un univers haut en couleurs qui font de lui l’un des pionniers du pop art au Maroc.

L’exposition consacrée à l’œuvre de l’artiste marocain Hassan Hajjaj à la MEP réunit des photographies, des vidéos et des installations qui témoignent de son inspiration multiculturelle et de sa réflexion politique. Des objets dérivés, tapis, mobilier et vêtements révèlent la place du design et du travail de récupération dans la pratique d’Hassan Hajjaj qui mélange influences ethniques, objets du quotidien et logos de marques. Un univers volontairement kitsch qui se nourrit des clichés pour mieux les détourner.

Première rétrospective française d’Hassan Hajjaj à la MEP

Pour cette première rétrospective française de son œuvre, Hassan Hajjaj s’est vu offrir une carte blanche pour investir l’ensemble des espaces de la Maison européenne de la photographie qu’il transforme pour l’occasion en Maison marocaine de la photographie. Le vaste parcours retrace plusieurs années de la carrière de cet artiste anglo-marocain à travers de nombreuses séries photographiques, des vidéos, des installations, du mobilier et des éléments de décoration.

Un univers artistique partagé entre Londres et Marrakech

Les séries photographiques entamées dès 1980 par Hassan Hajjaj dévoilent un univers artistique partagé entre deux cultures : né en 1961 à Larache au Maroc et installé à Londres depuis 1973, l’artiste vit et travaille entre les deux pays et n’a de cesse de créer des ponts entre eux. Ses grandes compositions colorées sont autant nourries par les scènes culturelles et musicales londoniennes que par l’héritage nord africain, elles reprennent les codes du pop art et de la photographie de mode contemporaine tout en télescopant les univers, les styles et les icônes.

Hassan Hajjaj, pionnier du pop art marocain

L’humour et l’esthétique kitsch qui se dégagent des œuvres d’Hassan Hajjaj comme les séries My Rockstars, Legs et Kesh Angels ne font que renforcer son propos engagé. Ainsi, le détournement de l’imagerie des marques sert une réflexion sur la société de consommation, par une sorte de « nouveau pop art d’aujourd’hui ». En faisant de ces marques des symboles que se réapproprient des femmes voilées dans les séries Vogue : The Arab Issue, Hijab, Handpainted Portraits ou encore Handprints, Hassan Hajjaj aborde également les questions politiques du port du voile et de l’identité.