ART | EXPO

Harpsichord Suites For Still Dogs

01 Avr - 27 Mai 2017
Vernissage le 01 Avr 2017

L’exposition « Harpsichord Suites For Still Dogs » à la galerie parisienne GB Agency présente de nouvelles œuvres de Yann Sérandour, entre pièces sonores, sculptures et peintures, qui explorent les notions de transmission et de reproduction.

L’exposition « Harpsichord Suites For Still Dogs » à la galerie GB Agency, à Paris, est un ensemble de nouvelles installations de Yann Sérandour qui explorent la notion de transmission à travers l’histoire.

Yann Sérandour explore les notions de transmission et de reproduction

Le titre de l’exposition « Harpsichord Suites For Still Dogs » (Suites de clavecin pour chiens silencieux) est tiré d’une série de pièces composées pour cet instrument qui ont été réinterprétées pour l’occasion. La démarche de Yann Sérandour qui consiste à interroge les phénomènes de transmission en collectant et en soumettant à la relecture des sources historiques a en effet trouvé dans le clavecin un objet idéal de recherche.

Cet instrument de musique dont l’origine remonte au Moyen Âge a connu son âge d’or et nourri un très vaste répertoire aux dix-septième et dix-huitième siècles, puis ont été mis de côté tout au long du dix-neuvième siècle, avant d’être de remis au goût du jour au début du vingtième siècle. Depuis les années 1950, de nombreuses recherches sont effectuées autour de sa « vérité » historique, des recherches auxquelles Yann Sérandour ne pouvait qu’associer son travail plastique.

La relecture de sources historiques à travers le clavecin et la cynologie

Les œuvres sonores, picturales et sculpturales de Yann Sérandour prennent leur source dans la réinterprétation de partitions pour clavecins, pour questionner les postulats qui sous-tendent l’idée de reproduction « haute-fidélité », par exemple du son d’un instrument. Les pièces qui s’enchaînent comme les fragments d’un même ensemble sont tous dédiés au chien, fidèle compagnon de l’homme. Ainsi se croisent au sein de l’exposition deux lignes historiques qui ne sont a priori aucunement liées : celle de l’évolution du clavecin et celle de la cynologie, qui regroupe les divers critères, techniques et outils utilisés pour sélectionner les races canines.

Le parcours imaginé par Yann Sérandour invite à passer d’un fil historique à l’autre, aux hasards de liens, des imbrications, de dédoublements, superpositions, recadrages et découpes opérées, non sans humour entre les différentes époques et leurs histoires.