PHOTO | EXPO

Guillaume Janot, Pascal Poulain

17 Juin - 10 Sep 2016
Vernissage le 16 Juin 2016

La galerie Le Bleu du ciel présente un croisement entre les œuvres de Guillaume Janot et celles de Pascal Poulain. Leurs travaux photographiques se rejoignent par leur réflexion commune sur les questions du paysage et de la représentation du réel.

Guillaume Janot, Pascal Poulain

Les photographes Guillaume Janot et Pascal Poulain présentent à la galerie Le Bleu du ciel une exposition à quatre mains qui n’est ni un projet collectif, ni une double exposition personnelle, mais un véritable échange entre leurs œuvres. Leur réflexion commune sur les questions du paysage et de la représentation photographique est propice à cette rencontre.

Guillaume Janot s’interroge dans ses récents travaux sur l’identité des lieux. Il explore des endroits où sont artificiellement créés des environnements: paysages factices ou reconstitués, décors, répliques de monuments…
La série Ecostream est consacrée au parc Disneyland de Paris, au jardin botanique de Sydney, au zoo de Vincennes, ou encore au parc France miniature à Elancourt et au World Park à Pékin où sont reproduits des sites touristiques célèbres. Dans ces lieux essentiellement dédiés aux loisirs, les édifices sont des reproductions hors contexte, et la nature, faussement sauvage, est entièrement maîtrisée par l’homme et mise en scène.
Les images offrent pourtant l’illusion de survoler différentes parties du monde et de découvrir des paysages naturels exotiques. Seuls les titres des photographies, qui précisent les noms et situations des sites figurés, trahissent leur nature factice. La large photographie Ecostream, Botanic Garden, Brisbane qui recouvre un mur  et l’ouvre sur la jungle représente en fait un décor. Cette parcelle de jardin botanique est un biotope délocalisé et artificiellement recréé. Les deux arbres représentés dans la série Concrete sont, comme leur titre l’indique, constitués de béton armé.

Les œuvres de Pascal Poulain se situent entre la photographie et l’image. Les installations qu’il photographie ont visent à interroger la représentation du monde réel tout en excluant ce réel des clichés. Ses clichés, qui ne présentent que des fragments, ne permettent pas d’accéder aux ensembles photographiés. Et brisent ainsi la mission documentaire et représentative habituellement confiée à la photographie. L’image Close to the Edge occupe toute la surface d’un mur et vise à abolir les repères dans l’espace de la galerie.

Vernissage
Jeudi 16 juin 2016, 18h30