Cette page a été un peu chahutées en passant de l’ancien au nouveau site, les corrections sont en cours.  
Non classé

Group show

30 Sep - 30 Oct 2010
Vernissage le 30 Sep 2010

A travers divers médiums, photographie, peinture, vidéo, les artistes réunis ici interrogent notre société en usant de la satire, de la critique et du détournement, souvent par le biais de la figure humaine: celle de l'enfant, de la femme, etc.

Communiqué de presse
Alexander Déanesi, Jean-Pascal Février, Aimé Mpane, Rodney Place, Mary Sibande
Group show

Cette exposition collective présente des oeuvres d’artistes aussi bien à l’aise sur des supports comme la peinture que la photographie avec une dominante figurative. Bien que chacun brosse des thèmes différents.

Le travail multi-disciplinaire et multi-média de Rodney Place se concentre essentiellement sur l’art et l’urbanisme, que ce soit en commentaire satirique, en activisme ou en installation permanente. Il travaille avec de nombreux thèmes et différents éléments composent un projet; de la mode, à la photographie, le dessin, la peinture et la sculpture, les œuvres vidéo et la performance. Rodney Place participe au festival Frasq 2010.

Aimé Mpane travaille systématiquement sur les bouleversements post-coloniaux africains et contemporains de manière cohérente et chronique, y compris la crise actuelle que traverse son pays natal. Il nous oblige également à affronter l’impact que ces événements ont sur la vie des enfants, les plus vulnérables dans la société et ré-imaginer l’innocence de la jeunesse en tant que victime de la guerre. Aime Mpane participe à la Biennale de Liverpool 2010.

Le travail de Jean-Pascal Févrierest centré dans la peinture. «Peindre d’après photo c’est évocateur», explique l’artiste. «C’est un travail de métaphore. C’est une image qui fait image. Un peu comme si une photographie faisait écho à une oeuvre d’art. Ce sont ces échos que j’ai envie de traduire en peinture».

Alex Deanesi dit «Alex» s’est montré très actif dans les milieux underground et techno parisien des années 90 et début 2000. Son œuvre est à la fois néo pop et néo futuriste.

Dans sa pratique en tant qu’artiste, Mary Sibande emploie la forme humaine comme véhicule à travers la peinture et la sculpture, elle explore la construction de l’identité dans un contexte post-colonial en Afrique du Sud, mais aussi les tentatives aux représentations stéréotypées de la femme critique, particulièrement les femmes noires dans notre société.

AUTRES EVENEMENTS Non classé