DANSE | SPECTACLE

Gris

10 Fév - 13 Fév 2016
Vernissage le 10 Fév 2016

Au Centre Pompidou, la dernière création de la chorégraphe Myriam Gourfink, Gris, explore les relations féminines en mettant en scène quatre femmes, quatre danseuses qui se rencontrent, se font face, s’éloignent puis se rapprochent de cet «autre» qui est également femme.

Myriam Gourfink
Gris

Quand quatre interprètes se rencontrent sur une aire de jeu réduite, les corps se font face, se frôlent, se percutent, se mêlent, se démêlent, se déchirent et se distancent. Ils vivent. Engagée dans une démarche à l’écoute des corps et de ses énergies, à travers la pratique du yoga, Myriam Gourfink explore dans sa nouvelle création les relations humaines et corporelles. Des relations souvent passionnelles où la colère, l’irritation, l’agacement, la froideur, l’énervement prennent souvent le dessus sur d’autres émotions. Ces états, toujours associés à une nervosité des corps, se déploieront dans Gris, pièce où priment les déplacements en diagonale.

Depuis sa première année d’études à l’École française de yoga, en 1995, Myriam Gourfink a basé sa démarche chorégraphique sur les techniques respiratoires du yoga. Depuis 1996, elle a créé près d’une trentaine de pièces, dont Beith (1996), Too Generate (2000), Kill the king (2003-2005), Contraindre (2004), Inhale Exhale from A to C (2005), This is my house (2005), Corbeau (2007), The Monster which never breathes (2010), Bestiole (2011), Une Lente Mastication (2012) et Aranéide (2012).

En 2000, Myriam Gourfink reçoit la Bourse Beaumarchais pour son projet Too Generate. La même année, elle est lauréate de la Villa Médicis hors les murs. En 2002, elle reçoit une bourse d’écriture du Ministère de la Culture et de la Communication pour un travail visant à développer une écriture pour la composition chorégraphique et son intégration dans des dispositifs informatisés.

Ayant étudié la Labanotation avec Jacqueline Challet Haas, elle a entrepris à partir de ce système une recherche pour formaliser son propre langage de composition. Myriam Gourfink a été artiste en résidence à l’IRCAM entre 2004 et 2005, au Fresnoy-studio national des arts contemporains entre 2005 et 2006, et au Forum du Blanc-
Mesnil de 2012 à 2015. De janvier 2008 à mars 2013 elle a dirigé le Programme de recherche et composition chorégraphiques (PRCC) à la Fondation Royaumont.

chorégraphie: Myriam Gourfink
composition: Kasper T. Toeplitz
danse: Carole Garriga, Margot Dorléans, Deborah Lary, Véronique Weil
musique: Kasper T. Toeplitz et Philippe Foch

Informations
Grande salle, niveau -1
Du mercredi 10 au samedi 13 février 2016, à 20h30
Durée: 1 heure