PHOTO | EXPO

Gregor Schneider

29 Jan - 05 Mar 2011
Vernissage le 29 Jan 2011

Connu pour ses reconstitutions de segments entiers de bâtiments, Gregor Schneider présente ici des photographies jamais montrées de projets, de séries plus connues, de quelques oeuvres de jeunesse ainsi que des photographies de ses recherches actuelles.

Gregor Schneider

Gregor Schneider, né à Rheydt (Allemagne) en 1969, s’est fait connaître au début des années 1990 en installant des doubles murs quasi indécelables dans des galeries et des musées. Par la suite, des segments entiers de sa maison (Haus u r in Rheydt), objet de maints ajouts et changements au fil des décennies, seront démontés et présentés dans des expositions itinérantes internationales.

Le travail de Gregor Schneider sur sa maison trouve son aboutissement à la Biennale de Vénise en 2001, où il transplante dans le pavillon allemand vingt-deux pièces reliées par des passages et des voies sans issue, et remporte le Lion d’or de la meilleure participation nationale.

L’idée de «travailler avec l’inconnu» passionne Gregor Schneider depuis longtemps. «Plus je m’y intéresse, dit-il, et plus il devient inconnu. C’est quelque chose qui me pousse dans une perpétuelle fuite en avant». Ce défi artistique, il l’a relevé récemment en évoquant des espaces à forte résonance sociale qui ne sont pas ordinaires pour autant. Cela va du lieu sacré (la Kaaba à la Mecque) à la prison de haute sécurité (Guantànamo) en passant par une rue chaude où des enfants se prostituent (le Steindamm à Hambourg).

Lors de ses premières expositions muséales au Haus Lange de Krefeld en 1994 et à la Kunsthalle de Berne en 1996, Gregor Schneider présenta un ensemble de photographies et de films. En 1998, le Musée d’art moderne de la Ville de Paris lui consacra sa première exposition d’envergure dans la capitale. Treize ans après, la galerie Konrad Fischer Berlin est heureuse de présenter une nouvelle exposition de l’artiste à Paris centrée sur son travail photographique.

L’exposition regroupe aussi bien des photographies jamais montrées auparavant, comme le projet du Cube noir conçu en 2008 pour la zone située entre le Louvre et la Place de la Concorde, que d’autres séries plus connues. L’artiste montre également quelques oeuvres réalisées à ses débuts, des impressions de la série «Haus u r», ainsi que des photographies récentes témoignant de ses recherches actuelles.

Depuis l’exposition «Haus u r rooms» au Musée d’art moderne de la Ville de Paris et l’exposition Süsser Duft à la Maison rouge en 2008, cette exposition est la première présentation complète du travail photographique de Gregor Schneider en France.

critique

Gregor Schneider