ART | EXPO

Gottfried Honegger

24 Juin - 14 Sep 2015
Vernissage le 24 Juin 2015

A travers une cinquantaine d’œuvres (dessins, peintures, sculptures), le Centre Pompidou remet en lumière la trajectoire artistique d’un acteur majeur de l’art abstrait: l’artiste suisse Gottfried Honegger. L’exposition met principalement l’accent sur la genèse et le développement de ses Tableaux-reliefs.

Gottfried Honegger
Gottfried Honegger

Pour la première fois, le Centre Pompidou consacre une exposition à l’artiste suisse Gottfried Honegger. A travers une cinquantaine d’œuvres (dessins, peintures, sculptures), l’exposition remet en lumière la trajectoire artistique de cet acteur majeur de l’art abstrait, en mettant principalement l’accent sur la genèse et le développement de ses Tableaux-reliefs.

Aujourd’hui âgé de 97 ans, Gottfried Honegger est un artiste à redécouvrir. Il commence sa carrière comme graphiste à Zurich dans la mouvance des artistes concrets suisses. Ce n’est qu’en 1958, lors d’un séjour à New York, qu’il choisit de se consacrer exclusivement à son travail artistique. C’est là qu’il montre pour la première fois des peintures monochromes dont la surface est animée par des éléments géométriques répétitifs en faible épaisseur, les Tableaux-reliefs.

En 1960, Honegger s’installe à Paris. Fasciné par le livre de Jacques Monod, Le Hasard et la nécessité, Gottfried Honegger est, dès 1970, l’un des premiers artistes en France à avoir recours à l’informatique. L’idée de programmation inspire aussi la conception des Tableaux-reliefs, dont les formats deviennent monumentaux. La distribution des couleurs et des formes, modules après modules, est également confiée au hasard par le biais de jeux de dés.

Echappant à toute monotonie malgré son aspect sériel, cette production permet à l’artiste une grande variété d’approches. Dans les années 1980 apparaissent des polyptyques ou encore des peintures dont les châssis découpés font jouer au mur d’exposition un rôle structurant. Depuis les années 1990, les Tableaux-reliefs — émancipés du plan du tableau — se confrontent à l’espace sous la forme de reliefs ou de sculptures de métal peint. Les Pliages, qui ajourent des cylindres blancs dont les découpes se développent dans l’espace, constituent le point d’orgue de l’exposition.

L’exposition du Centre Pompidou présente des œuvres des collections publiques françaises et d’importantes collections privées étrangères. Elle rend hommage à un artiste au parcours à la fois sensible et radical.

Vernissage
Mercredi 24 juin 2015
Galerie du musée, niveau 4