ART | EXPO

Gianfranco Baruchello

10 Mar - 27 Mai 2018
Vernissage le 09 Mar 2018

L’exposition « Gianfranco Baruchello » à la Villa Arson, à Nice, retrace la carrière avant-gardiste de cet artiste italien qui marqua le mouvement post-moderne par ses tableaux, sculptures, films et performances novatrices. On redécouvre une personnalité inclassable, artiste, poète et militant.

L’exposition consacrée à Gianfranco Baruchello à la Villa Arson de Nice revient sur la carrière de cet artiste majeur bien que méconnu du XXe siècle. Ses tableaux, sculptures, films et performances révèlent une grande originalité qui trouve un écho dans la vision fragmentaire qui prime aujourd’hui dans l’art contemporain.

Gianfranco Baruchello, un artiste majeur du post-modernisme

L’exposition Gianfranco Baruchello offre une rétrospective de l’œuvre de cet artiste italien qui a marqué le XXe siècle par son esprit novateur qui trouve tout son sens dans le XXIe siècle. Peu reconnu en son temps et donc injustement oublié, Gianfranco Baruchello a développé une pratique pluridisciplinaire attachée au détail reflétant une pensée fragmentaire en avance sur celle de son époque.

La pratique de Gianfranco Baruchello s’est développée à travers de multiples médiums comme la peinture, la sculpture, le cinéma, la poésie et la performance, en miroir d’une personnalité inclassable, à la fois artiste et militante. On (re)découvre ainsi les tableaux Altre tracce con immagine stimolo de 1959, Ignorance and old metaphysics must expect non survival de 1962 et Mostra minuscola del ’64. Eva fonture de 1963 ou encore la sculpture L’imagination au pouvoir, réalisée en 1968, où une forme de torse humain taillée dans du bois s’ouvre par des systèmes de charnières sur une multitudes de dessins et d’annotations évoquant divers domaines du savoir et d’activités.

Gianfranco Baruchello, artiste, poète et militant

Les œuvres de Gianfranco Baruchello et les innombrables champs d’expérimentation artistique qu’il a abordés se distinguent par l’impact qu’ils eurent dans l’avant-garde artistique et intellectuelle de son époque, aux côtés de Marcel Duchamp, Gilles Deleuze et Jean-François Lyotard, ainsi que sur le mouvement post-moderne. A travers une œuvre comme Doux comme saveur, sculpture évoquant un gâteau recouvert de dessins et de mots ayant trait au corps, à l’alimentation et aux fruits, s’exprime aussi la réflexion d’un artiste qui avait aussi précédé des idées actuelles à travers Agricola Cornelia, une exploitation agricole en forme de projet artistique qu’il avait créée en 1973.