ART | EXPO

Georges Rousse

23 Mai - 15 Mai 2009
Vernissage le 23 Mai 2009

Depuis presque trente ans, Georges Rousse martyrise notre vision de l’espace. A l’exacte inverse des trompe l’oeil, Rousse ne simule pas une profondeur mais une platitude. A la villa Beatrix Enea, on pourra voir des photographies de ses anciens "espaces picturaux" ainsi qu’une installation dans le hall et l’escalier créée pour l’occasion.

Georges Rousse

Du 23 mai au 15 août 2009, la Ville d’Anglet ouvre les portes de la Villa Beatrix Enea à Georges Rousse. Dans les salles d’exposition, l’artiste présentera une sélection de ses oeuvres photographiques, derniers témoins des interventions alliant peinture et sculpture, réalisées dans des lieux souvent abandonnés, choisis pour leur caractère singulier. Beatrix Enea réserve une autre surprise aux visiteurs en les invitant à découvrir l’installation qui prend place dans l’escalier et le hall exceptionnellement investis par Georges Rousse.
La passion de Georges Rousse pour la photographie, qu’il découvre à l’âge de 9 ans, ne s’est jamais démentie. Délaissant ses études de médecine, Georges Rousse (Paris, 1947) apprend les techniques de prise de vue et de tirage chez un professionnel puis crée son studio de photographie d’architecture. Très vite, il décide de se consacrer entièrement à sa passion, suivant la trace des grands maîtres américains tels Edward Steichen, Alfred Stieglitz et Ansel Adams.

Avec la découverte du Land Art et du Carré noir sur fond blanc de Malevitch, Georges Rousse élabore une démarche artistique insolite qui met en relation espace, mémoire, architecture, peinture, sculpture et photographie. C’est ainsi qu’il « investit des lieux abandonnés qu’il affectionne depuis toujours pour les transformer en espace pictural et y construire une œuvre éphémère, unique, que seule la photographie restitue. » L’espace est alors le matériau premier de la création, la photographie en est la finalité. L’artiste réorganise donc le monde visible en un espace inédit. Rapidement, son œuvre forte et singulière lui permet de s’imposer dans le paysage de l’art contemporain.

Depuis le début des années 1980, Georges Rousse expose ses tirages photographiques de grand format, ultimes témoins de ses installations. Ses interventions le mènent à parcourir le monde entier, de l’Europe à l’Asie (Japon, Corée, Chine, Népal), en passant par les États-Unis, le Québec et l’Amérique latine. Il a participé à de nombreuses biennales – Biennale de Paris, Biennale de Venise, Biennale de Sidney – et a reçu des prix prestigieux. Ses œuvres font partie de collections majeures.

Du 18 au 22 mai, Georges Rousse réalisera une installation dans le hall et l’escalier principal de la Villa Beatrix Enea. Les visiteurs pourront exceptionnellement observer cette création éphémère, pendant la durée de l’exposition. Le tirage photographique, unique, qui en résultera, entrera dans la Collection municipale.