DANSE | SPECTACLE

Genre oblique

09 Mar - 13 Mar 2010
Vernissage le 09 Mar 2010

Genre oblique est un hommage à la marginalité et à l’excentricité sous toutes leurs formes. La pièce fait entendre, à travers le tissage de la diversité, ces voix si nécessaires à tous.

Brigitte Seth, Roser Montlló Guberna

Genre oblique

Horaires: 20h30

— Mise en scène et chorégraphie: Roser Montlló Guberna et Brigitte Seth
— Texte: Roser Montlló Guberna et Brigitte Seth
— Musiques: Jean-Pierre Drouet, Geoffroy Tamisier, Banda Ionica
— Assistante à la mise en scène: Dominique Brunet
— Lumières: Dominique Mabileau
— Son: Jaime Azulay
— Scénographie et costumes: Clédat et Petitpierre

Toutes ces langues qu’elles affectionnent, français, espagnol, catalan, tous ces glissements de sens, jeux, décalages, travestissements qu’elles manient avec maestria entre humour et terrible lucidité ont fait leur réputation. Leur dernier spectacle autour de l’écrivain Max Aub, Récitatifs toxiques, témoigne de cette façon originale d’emporter le public entre texte et musique, image, théâtre et danse, comme si toute frontière pouvait s’abolir.

Le tandem artistique formé par Brigitte Seth et Roser Montlló Guberna renoue avec ces espaces particuliers dans Genre oblique. En sous-texte se cache une célèbre figure dérangeante et dérangée de l’Espagne du XVIe siècle : Juana La Loca, fille des rois catholiques, artiste et grande amoureuse, si marginale pour son temps qu’on l’empêcha de régner en l’enfermant. Sans chercher à la représenter, danseurs, acteurs et musiciens s’en inspirent pour rendre hommage — entre musiques populaires et jeux de rôles tragi-comiques — à tous ceux, singuliers, égarés, excentriques, qui faute d’être normalisables, sont repoussés aux marges du rationnel et du pouvoir : veilleurs et libres penseurs aux gestes d’inventeurs.