ART | EXPO

Galvanized Works

06 Sep - 03 Nov 2008
Vernissage le 06 Sep 2008

Anthony Caro présente ses nouvelles sculptures en acier galvanisé qui revisitent le monde de l’industrie et de l’architecture. A la manière des cubistes, elles prennent pour point de départ de simples objets comme des machines ou des outils.

Anthony Caro
Galvanized Works

Cette année, à travers une grande commande publique et un cycle d’expositions à Angers et dans le Nord-Pas-de-Calais, la France rend hommage à un des plus grands sculpteurs anglais vivants, Sir Anthony Caro.

La Galerie Daniel Templon est fière de se joindre à cet événement unique en exposant sa dernière série d’œuvres: des sculptures en acier galvanisé, inédites en France.

En 2000, Anthony Caro s’est engagé dans une ambitieuse commande publique autour du chœur gothique de l’église Saint-Jean-Baptise à Bourbourg (Flandre maritime). Conjointement à son inauguration le 10 octobre 2008, et suite à la grande rétrospective organisée au printemps au musée des beaux arts d’Angers, les musées de Calais, Dunkerque et Gravelines proposent des expositions thématiques sur le travail du sculpteur.

L’exposition à la Galerie Daniel Templon propose pour la première fois ses nouvelles sculptures en acier galvanisé qui revisitent le monde de l’industrie et de l’architecture. A la manière des cubistes, elles prennent pour point de départ de simples objets comme des machines ou des outils.

Evoquant l’architecture, elles se déploient à la manière de ponts, cellules, passages, à la fois ambigus et impraticables. Ces œuvres se caractérisent par une couleur d’acier gris clair, poudreuse, typique de la galvanisation. Comme l’explique l’artiste, « je pensais les peindre et j’ai donc fait galvaniser l’acier afin d’obtenir une surface lisse. Quand l’acier est revenu de la galvanisation, j’ai aimé l’aspect rendu, et je l’ai conservé ainsi. »

Aujourd’hui âgé de 84 ans, Anthony Caro compte parmi les figures majeures de l’histoire de la sculpture du XXe siècle. Elève de Henry Moore, il a été un des premiers à créer de grandes constructions abstraites en acier. Brisant les conceptions traditionnelles de la sculpture, Anthony Caro n’a eu de cesse de pousser toujours plus loin ses recherches.

Explorant une grande variété de matériaux, ses sculptures sont faites de soudures ou d’assemblages métalliques en acier, en fer ou en alliage, telles que des poutres, des rails ou des traverses de chemins de fer en bois.

Son travail a eu et continue d’avoir une influence déterminante sur toute une génération de sculpteurs comme Richard Deacon ou Tony Cragg.

L’œuvre d’Anthony Caro est représentée dans plus de 70 collections publiques dans le monde entier dont le British Museum de Londres, le Los Angeles County Museum of Arts de Californie, le Metropolitan Museum of Arts de New York, le Centre Georges Pompidou de Paris et le Museum of Contemporary Art de Tokyo.

La Tate Britain a organisé une grande rétrospective en 2005 qui a voyagé au Ivam de Valence. En 2005, il a participé à Correspondances au Musée d’Orsay, avec un travail sur « Le Déjeuner sur l’herbe » d’Edouard Manet.

Vernissage

Samedi 6 septembre de 12h à 20h.

critique

Galvanized Works