PHOTO | EXPO

Gabriele Basilico

26 Mai - 01 Sep 2012
Vernissage le 25 Mai 2012

Gabriele Basilico est l'un des photographes documentaristes les plus connus de la ville et du paysage industriel. Le photographe met en scène la ville comme lieu de vie et d’architecture.

Gabriele Basilico

Cette exposition monographique de Gabriele Basilico s’inscrit dans la continuité des actions entreprises par le centre d’art autour de la relation de l’art à la ville et présentera des photographies récentes issues de son travail autour des mégapoles contemporaines, Rio, Shanghaï, Istanbul, Los Angeles ainsi que le projet en noir et blanc intitulé Intercity.

Gabriele Basilico (né à Milan en 1944) est l’un des photographes «documentaristes» les plus connus en Europe. Une rétrospective de son travail a été présentée au Stedelijk Museum à Amsterdam, à la Maison Européenne de la Photographie à Paris, et au MOMA de San Francisco, (pour les expositions les plus récentes). En poursuivant sa radioscopie de l’architecture et du développement des grandes agglomérations, Gabriele Basilico observe l’évolution de ces lieux de vie et de civilisation où cohabite désormais la majorité des humains.

Que devient l’identité de la ville à travers les modifications incessantes qui l’affectent? Selon quelle cohérence s’articulent les structures anciennes et les apports nouveaux? Les photographies, désormais en couleurs, de Gabriele Basilico, laissent percevoir que les changements apparents ne peuvent dissimuler le maintien d’une stabilité de la ville et qu’ils s’appuient sur la continuité même de sa personnalité. Comme si ces multiples transformations n’étaient que la manifestation de la croissance d’un corps vivant.

L’exposition de Colomiers présentera des œuvres récentes issues de cette observation macroscopique de l’habitat urbain. Elle s’attachera à rendre compte de l’évolution de son travail du noir et blanc vers la couleur. Elle explorera également les liens consanguins entre son œuvre, la ville comme lieu de vie et l’architecture. Architecte de formation, l’oeuvre photographique de l’artiste est en effet le produit d’une exploration des villes du monde comme autant de lieux de vie que Gabriele Basilico visite lors de ses voyages.