ART | EXPO

Frozen Feng Shui

15 Jan - 27 Fév 2016
Vernissage le 15 Jan 2016

Décalé, incisif et délicieusement impertinent, François Curlet compose par associations d’objets, d’idées, de jeux, de mots, de lieux. Ainsi, ce «Frozen Feng-Shui» enrôle «Cupcake», «Waffle», «Pepito», «Speculoos» et autres «Chipster», véritables objets parapsychologiques à incarner une certaine idée de la peinture.

François Curlet
Frozen Feng Shui

L’exposition « Frozen Feng Shui » se déploie simultanément à Air de Paris à Paris et à la galerie Mehdi Chouakri à Berlin. Disposée principalement dans un ou deux angles des galeries, elle fait éclater puis résonner l’idée même du white cube.

L’art de François Curlet a souvent été défini par sa filiation ou son affinité avec celui de Marcel Broodthaers, Jef Geys ou Andreas Slominski par exemple. Décalé, incisif et délicieusement impertinent, François Curlet compose lui aussi et tout autant par associations d’objets, d’idées, de jeux, de mots, de lieux.

Ainsi, ce nouveau solo-show donnant également son titre à chacune des séries, un tout dans le tout, teste nos connaissances et notre pouvoir de résistance à ce «Frozen Feng-Shui» en enrôlant «Cupcake», «Waffle», «Pepito», «Speculoos» et autres «Chipster» — véritables objets parapsychologiques à incarner une certaine idée de la peinture.

Adepte du détournement d’objet, François Curlet déploie un univers où slogans publicitaires, faits divers ou objets du quotidien sont prétexte à poésie. En décembre 2015, il écrivait: «La forme industrielle aime la découpe, être choisie, reproduite, distribuée et aux quatre coins. Pour ce faire elle en doit la chandelle aux chutes de matières. En coulisses, ces contre-formes de l’ombre redeviennent figurantes et actrices sur le cuivre tendu de toiles métalliques, ectoplasmes de l’inconscient productif. Un coup de blush au spray de couleur et au pochoir les fixent sur l’écran pour une prestation de bonne compagnie. Ces fantômes de la productivité papillonnent sur un air silencieux, un art déco Quality Street.»

François Curlet est né en 1967, à Paris. Il vit et travaille à Piacé et Paris.

Vernissage
Vendredi 15 janvier 2016