PHOTO

Frédérique Chemin

PMarguerite Pilven
@12 Jan 2008

Les peintures de Frédérique Chemin se situent dans le prolongement d’une tradition picturale qui traite le paysage sur un mode à la fois lyrique et intimiste menant vers une appréciation purement subjective de celui-ci.

Frédérique Chemin consacre son activité de peintre au traitement libre et sensuel du paysage. Les éléments qui le constitue sont évoqués de manière figurative : Maisonnettes, arbres, ponts et îlots prennent la forme de petits dessins à la ligne gracieuse qu’un voyage mental prolonge et enveloppe de couleurs, nous faisant progressivement glisser vers un paysage intérieur.

Baignés dans une facture picturale aux teintes évoquant des lumières crépusculaires ou des couchers de soleil, les paysages perdent leur articulation spatiale, et s’étalent sous nos yeux en un continuum coloré ininterrompu qui invite le spectateur à s’y perdre. La grandeur des formats favorise cette immersion dans le champ coloré.

Frédérique Chemin fait ainsi basculer notre perception naturelle vers une appréciation du paysage proche de la vision ou du rêve, où les notions de proximité et d’éloignement sont abolies, établissant une relation d’ordre fusionnelle au paysage. Le regard circule alors librement dans ces panoramas évanescents que la vivacité des coloris anime, évoquant les sensations diffuses et bigarrées qui nous traversent à la simple observation d’un paysage.