ART | EXPO

Franz West

12 Sep - 10 Déc 2018
Vernissage le 11 Sep 2018

Plus grande rétrospective consacrée jusque-là au travail de l’artiste autrichien, l’exposition « Franz West » au Centre Pompidou, propose un panorama complet de sa carrière, mêlant de ses premiers dessins à ses sculptures en plein air. Sculptures en papier mâché, sculptures qui s’adaptent au corps, collages et œuvres–meubles témoignent de la créativité foisonnante de cette figure majeure de l’art des cinquante dernières années, aussi subversive qu’inventive.

La rétrospective « Franz West » au Centre Pompidou, à Paris, retrace à travers près de deux cents dessins, sculptures, œuvres-meubles et collages la carrière d’un artiste aussi ingénieux qu’irrévérencieux.

Franz West  : la plus grande rétrospective jamais consacrée à l’artiste

Dressant un panorama complet de son œuvre, l’exposition consacrée à Franz West  constitue la plus grande rétrospective du travail de l’artiste autrichien disparu en 2012. Aussi foisonnante que l’était sa créativité, elle rassemble ses premiers dessins, réalisés entre 1970 et 1973 et rarement montrés,  ses premières sculptures réalisées à partir de 1973, des sculptures adaptables au corps, d’autres en papier mâché datant des années 1980, plusieurs de ses œuvres–meubles, des collages et dessins tardifs et des œuvres de plein air et leur maquette. Le parcours suit une progression chronologique et révèle ainsi, outre les créations emblématiques de Franz West, des aspects peu connus de son œuvre prolifique et les ruptures et tournants qu’elle a subis.

Parmi les œuvres phares, c’est l’ensemble de soixante-douze canapés fabriqués en fer à béton rembourré de mousse et recouvert de tapis usés intitulé Auditorium qui nous accueille : cette installation réalisée en 1992 par Franz West renvoie à son idée centrale selon laquelle l’artiste s’inscrit dans un environnement social et elle est représentative de ses œuvres qui n’acquièrent tout leur sens qu’à travers leur interaction avec le public. Ainsi, elle prend son sens lorsque l’on s’y assoit et que l’on découvre les divans plus confortables que leur aspect le suggère et invitant à la discussion.

Des sculptures Passstück aux œuvres-meubles, une œuvre foisonnante et révolutionnaire

On redécouvre ensuite les sculptures Passstücke, les premières œuvres importantes que Franz West réalise à partir de 1973-1974 et qu’il continuera de produire jusque dans les années 2010. Ces pièces en papier mâché et plâtre peints en blanc, parfois en polyester et incluant parfois des objets adoptent des formes indéfinies, volontairement inesthétiques et revendiquent même une apparence de saleté et d’imperfection. Est présentée une sélection d’œuvres–meubles comme Causeuse, de 1988-1989, Plural de 1995 et les installations Wegener Räume 2/6 – 5/6, et Viennoiserie associant mobilier, sculptures, dessins et peintures.

L’exposition rend compte des multiples facettes de l’œuvre de Franz West, nourrie d’irrévérence et d’humour mais aussi d’une culture allant de références populaires aux sujets les plus pointus dans les domaines de la philosophie, de la psychanalyse ou de la musique. Elle met également en lumière son ouverture au travail d’autres artistes, à travers notamment ses collaborations avec Herbert Brandl, Heimo Zobernig ou encore Albert Oehlen. Elle témoigne d’une inventivité plastique exceptionnelle et d’un esprit curieux et libre qui en font un des artistes les plus influents de ces cinquante dernières années.

AUTRES EVENEMENTS ART