ART

Franck Scurti

10 Jan - 20 Mar 2009

Franck Scurti étrangle des poteries dont l’intérieur est recouvert d’une pellicule d’or, mettant ainsi en image l’expression «se serrer la ceinture».

Franck Scurti
Franck Scurti

Comme précédemment dans la série dite «Les reflets», Franck Scurti fait subir aux objets – ici des vases, des jarres, des pots et autres ustensiles produits artisanalement par un artisan céramiste, Gérard Crociani, de Vallauris – des distorsions qui les défigurent considérablement.

Ces poteries ainsi malmenées font, par la suite, l’objet d’un traitement très délicat, en ce qu’elles reçoivent une pellicule d’or sur leur paroi intérieure. A cette violence transgressive répond ainsi un contre geste réparateur.

Franck Scurti s’accorde, ce faisant, avec les procédés souvent utilisés par Pablo Picasso lui-même qui n’hésitait pas à dire que la vraie création est toujours une somme de destructions.