DESIGN | FOIRE

Foire PAD Londres 2014. Galerie Gosserez

15 Oct - 15 Déc 2014
Vernissage le 15 Oct 2014

La galerie Gosserez participe pour la deuxième année consécutive à PAD London. Elle y présente notamment en exclusivité les dernières pièces des designers Sacha Walckhoff, Os and Oos, Julie Pfilgersdorffer et Valentin Loellmann qui, entre design et art, manifestent une vive créativité.

Hee-Won Kim, Valentin Loellmann, Os and Oos, Julie Pfilgersdorffer, Sacha Walckhoff…
Foire PAD Londres 2014. Sélection Galerie Gosserez

Le bureau Fur play de Sacha Walckhoff (en collaboration avec Pouenat & Terzakou), 2014
Métal et fourrure, tout est né de l’envie de juxtaposer ces deux matières terriblement sensuelles, bien que fondamentalement opposées. «Géomètriser» la fourrure, cintrer le métal, jouer avec le chaud et le froid, amener ces textures à s’apprivoiser l’une l’autre, à s’entrelacer et s’unir en ces pièces imaginées à mi-chemin de la sculpture et du mobilier. Bleuir l’acier à la flamme pour répondre au chatoiement des teintes de l’astrakan, brosser sa texture et polir le laiton des sphères pour ponctuer chacune des pièces d’un éclat d’or. C’est aidé par l’exceptionnel savoir-faire du ferronnier d’art Pouenat et du fourreur Terzakou, que j’ai pu travailler les formes, les volumes et l’équilibre de chacune deces propositions que sont le Desk, le Cube et l’Easy Chair. Letout, sans que jamais l’une ou l’autre matière ne prenne l’avantage… tout en «fur play»!

Miroir paysage Someone’s window mirror de Hee-Won Kim, 2014
A la première vue, c’est une photo normale accrochée au mur. Pourtant, si l’on s’en approche, elle s’efface progressivement et finit par se fondre dans la surface du miroir, laissant place au reflet de votre visage. Heewon Kim a débuté ce travail par une série de clichés sur la réflexion de scènes nocturnes.«En prenant mes photos de scènes nocturnes, j’apercevais parfois mon reflet dans la vitre de lafenêtre. Lorsqu’une personne venait à allumer la pièce, je pouvais photographier l’intérieur maismon reflet disparaissait, jusqu’à ce que la lumières’éteigne et que le reflet apparaisse de nouveau.»

Suspension Nour de Julie Pfligersdorffer, 2014
En arabe, Nour signifie lumière. A l’origine du projet, est née l’idée d’une cage suspendue dans laquelle serait capturée une bulle de lumière. La cage, de forme ronde, est composée de 60 fils d’acier soudés en leurs extrémités par des anneaux de métal. L’anneau supérieur accueille une tige qui permet de suspendre la cage, tandis que la partie inférieure accueille le verre et l’appareillage électrique de la lampe. La bulle, réalisée en verre, est soufflée à l’intérieur de la cage pour y prendre sa forme (puis retirée au moment de la cuisson avant de revenir dans sa matrice). Le verre semble ainsi avoir grandi à l’intérieur de la cage et s’être arrêtée dans son développement le temps d’un instant. Figé, le verre suggère l’avant et l’après. La bulle effleure à peine les arceaux de métal et paraît flotter comme en lévitation dans son enveloppe oscillant entre force et fragilité. La cage et la bulle de verre soudées l’une à l’autre forme une pièce unique.

Installation lumineuse The Mono-Light d’Os & Oos, 2014
Pour l’exposition au PAD Londres, le Studio Os & Oos a créé une édition sur mesure de leur installation Mono-Light qui utilise des morceaux de cuivre et une seule couleur pour unifier le tout. La Mono-Light en cuivre est une pièce qui peut changer de forme, la structure des éléments devient une extension des tubes de LED eux même, avec la fonction supplémentaire d’être complètement flexible; cédant eux-même la possibilité d’être pliéou tordu afin d’aller dans n’importe quel sens, le Mono-Light présente une méthodologie où un matériau combine la multi-fonctionnalité avec une esthétique monolithique qui permet de se metre dans tous les intérieurs, du sol au plafond.

Informations
Galerie Gosserez sera présente au PAD London 2014 au stand C12 du 15 au 19 octobre 2014
Les objets sélectionnés sont susceptibles d’être vus à la galerie, au 3 rue Debelleyme 75003 Paris