PHOTO | EXPO

Fly or Die

10 Jan - 04 Mar 2007

Champion de France de «bodybuilding» en 1997, Martial Cherrier sculpte son propre corps, matière et support de son œuvre. Il présente à la Maison Européenne de la Photographie un ensemble d’autoportraits.

« Fly or Die » de Martial Cherrier

Martial Cherrier n’est pas photographe, pas plus que peintre ou vidéaste. Il est sculpteur de son propre corps. Champion de France de Bodybuilding en 1997, cet artiste de la Galerie Jérôme de Noirmont présente à la Maison Européenne de la Photographie un ensemble d’autoportraits où le papillon métaphore du bodybuilder se déploie avec grâce, entre séduction et fragilité, d’immenses ailes bariolées. L’itinéraire de Martial Cherrier est celui d’un artiste hors norme qui exhibe avec violence le fait que le corps n’est jamais une donnée naturelle mais une construction sociale, une «factory».

«Martial Cherrier a été ce que l’on appelle un body builder, quelqu’un qui bâtit son corps. De cette manière, il est devenu une sculpture vivante. Et ce corps bâti, recomposé presque entièrement, hors de toute base naturelle, avec un excès qui le pose aux limites de la référence humaine (et le pousse à chercher ses référents dans la démesure de Michel-Ange comme dans le corps des super-héros de bande dessinée), ce corps auto-engendré, et ses modes de fabrication, est l’objet artistique revendiqué de Martial Cherrier, un médium osmotique lui permettant de communiquer avec l’ensemble du corps social. Ainsi, Martial Cherrier est à la fois sujet, objet, support, substance, matériau et cadre de son art.»
Dominique Quessada, 2006.

Article sur l’exposition
Nous vous incitons à lire l’article rédigé par Etienne Helmer sur cette exposition en cliquant sur le lien ci-dessous.

critique

Fly or Die