DANSE | SPECTACLE

Flip Book

30 Mar - 30 Mar 2013
Vernissage le 30 Mar 2013

Série de tableaux chorégraphiques vivants Flip Book, de Boris Charmatz, revisite l’ouvrage de David Vaughan, Merce Cunningham, un demi-siècle de danse. En créant sa pièce à partir d’une partition d’images, Boris Charmatz compose une archive en mouvement, forme d’event à la manière de Cunningham.

Boris Charmatz
Flip Book

Dans l’ouvrage Merce Cunningham, un demi-siècle de danse de David Vaughan, Ed. Plume, 1997, tout Cunningham est inclus: des photographies de chaque pièce, et de Merce lui-même, depuis l’âge de cinq ans… En lisant ce livre, l’idée m’est venue que cet ensemble d’images ne rassemblait pas seulement la presque intégralité des projets qu’il a signés, mais qu’elles formaient aussi en elles-mêmes une chorégraphie, proche en cela des processus que Cunningham mettait en œuvre pour créer: la danse a lieu entre deux postures, deux positions. Je suppose ainsi qu’il est possible d’inventer une pièce à partir de cette partition d’images, performée du début à la fin.

D’un côté, il s’agirait d’une pièce purement «fake Cunningham», mais de l’autre, je pense que si nous y parvenons, c’est au contraire réellement d’une pièce de Cunningham qu’il s’agirait, un event méta-Cunninghamien avec un aperçu de toute sa vie et son œuvre…

Je considère que cette expérience est partie intégrante de notre recherche, de notre intérêt spécifique pour la question de l’archive, de l’histoire et des partitions, qui pourrait ici rencontrer sa dimension tumultueuse: l’histoire toute entière de l’œuvre d’une vie devenue livre, transformée à son tour en une pièce élaborée par une poignée de danseurs.

Boris Charmatz

Libre interprétation des images du livre Merce Cunningham, un demi-siècle de danse de David Vanghan.

Libre interprétation des images du livre Merce Cunningham, un demi-siècle de danse de David Vaughan
Conception: Boris Charmatz
Avec Ashley Chen, Raphaëlle Delaunay, Olga Dukhovnaya, Lénio Kaklea, Mani A. Mungai, Laurent Pichaud
Son: Pascal Quéneau
Lumières: Mael Iger

Adaptation de Roman Photo Raphaëlle Delaunay
Avec Corinne Ange, Sophie Blet, Laurence Bouillé, Marie Bouvier, Annie Ducrocq, Danielle Florent, Raphaëlle Fusco, Paule Gioffredi, Hélio Hoarau, Jacky Le devehat, Sabrina Marsili, Julie Marteau, Rachel Martin, Séverine Martinaggi, Jean-Max Mayer, Laurent Podetti, Yvan Robin, Tullia Tarsia
Lumière: Yves Godin

Repères biographiques
Danseur et chorégraphe, Boris Charmatz a signé une série de pièces qui ont fait date, d’Aatt enen tionon (1996) à Enfant (2011).

En parallèle, il poursuit ses activités d’interprète et d’improvisateur (avec Saul Williams, Archie Shepp et surtout Médéric Collignon). Directeur du Centre chorégraphique national de Rennes et de Bretagne depuis janvier 2009, Boris Charmatz propose de le transformer en un Musée de la danse d’un genre nouveau. Un manifeste est à l’origine de ce musée qui a déjà accueilli les projets Préfiguration, Expo zéro, Héliogravures, Rebutoh, Grimace du réel, Service commandé, Brouillon, Jérôme Bel en 3 sec, 30 sec, 3 min, 30 min, 3 h, Une école d’art et s’est déplacé à Saint Nazaire, Singapour, Utrecht, Avignon et New York.

Artiste associé de l’édition 2011 du Festival d’Avignon, Boris Charmatz crée à la Cour d’honneur du Palais des papes Enfant, pièce pour 26 enfants, 9 danseurs et 3 machines, et propose Une école d’art, un projet Musée de la danse – Festival d’Avignon.

En résidence au Centre national de la danse (2003-2004), il initie Bocal, école nomade et éphémère, qui réunit une quinzaine d’étudiants d’horizons divers. Professeur invité à l’Université des Arts de Berlin, il participe à l’élaboration d’un nouveau cursus en danse qui voit le jour en 2007. Il cosigne avec Isabelle Launay Entretenir À propos d’une danse contemporaine (Centre national de la danse/ Les Presses du Réel/ 2003) puis signe Je suis une école aux Editions Les Prairies Ordinaires.