PHOTO | EXPO

Fleurs

16 Fév - 26 Mar 2005

Photographies de Ganne et Araki. Réflexion autour des fleurs qui font référence aux femmes. Projet sur la lisibilité de l’image, de sa relation avec son intantion et le jugement esthétique qu’elle suscite.

Jean-Baptiste Ganne, Nobuyoshi Araki
Fleurs

Les travaux de Jean-Baptiste Ganne ont déjà été présentés de Rome à Bologna, de Nice à Sète via Lorient, de Vienne à Salzburg, du Maroc à Helsinki, de Lausanne à Amsterdam, sans escale à Paris.

La Galerie Hitomi Bushi d’Eau a le plaisir d’annoncer sa première exposition avec son aîné, Nobuyoshi Araki.
La lisibilité de l’image elle-même est fonction de la lisibilité de son intention (ou de sa fonction) et le jugement esthétique qu’elle suscite est d’autant plus favorable que l’adéquation expressive du signifiant et du signifié est plus totale. Pourtant, elle enferme l’attente du titre ou de la légende qui déclare l’intention signifiante et permette de juger si la réalisation est conforme à l’ambition explicite, si elle la signifie, du mieux, l’illusre adéquatement. Le désarroi que suscitent certaines recherches esthétiques tient sans doute fondamentalement à ce que l’on ne sait pas quelle en est l’intention, ni même ce qui est intention et ce qui est maladresse.