PHOTO | CRITIQUE

Finally vs Blissed

PBéatrice Chassepot
@12 Jan 2008

Pour la première exposition personnelle du Danois Knut Asdam à Paris, la Galerie Cent8 nous propose deux films, deux vidéos et quelques photos représentatives de son travail, une vision à la fois douce et amère de la vie.

L’une des vidéos figure l’artiste lui-même, vêtu de noir, assis dans une pièce vide avec une porte-fenêtre noire en fond. Le décor minimaliste oblige à écouter plus attentivement les paroles qui sont en fait une seule et même phrase inlassablement répétée, nous invitant à «nous sentir confortable puis à prendre conscience de notre présence physique dans l’espace». Le ton aimable et bienveillant fait l’effet d’une séance d’hypnose. On est physiquement et mentalement prêt à recevoir les œuvres filmées de Knut Asdam.

Le film intitulé Blissed (Félicité) se compose de fragments de la vie quotidienne d’adolescents qui se rencontrent, déambulent dans les rues d’une ville à la recherche d’eux-mêmes. Cette ambiance banale et douce est déstabilisée par une voix off évoquant une relation difficile avec autrui. Ce décalage accentué par l’aspect ordinaire de la ville, qui pourrait être la nôtre, généralise le malaise. Par exemple, un gros plan figure la bouche de deux adolescents qui sont empêchés de s’embrasser à cause d’une épingle de nourrice qui est plantée dans la langue de l’un d’eux. Dans une autre salle est exposée la photo de ce baiser impossible.

Une autre image forte se trouve dans la vidéo de 70 secondes, Pissing (1995) diffusée en boucle. Il s’agit d’un gros plan sur un sexe d’homme embrigadé dans un pantalon, qui pisse ou qui éjacule. L’ambiguïté est possible. On est placé en situation de voyeur, voire de gêne. On songe aussi à l’homme, à son possible embarras…

Le film intitulé Finally (2006) pourrait se résumer par cette question: «Que faisons-nous là ?»
On se retrouve dans le décor naturel d’un parc en hiver où les adolescents errent, se bagarrent ou se disent des mots d’amour. Scènes entrecoupées de scènes d’intérieur: dans un salon aux couleurs neutres des vêtements sont posés sur une table basse, quatre adolescents assis autour les prennent et se les échangent jusqu’à trouver le bon. Des gestes symboliques et absurdes…

Traducciòn española : Santiago Borja.
English translation : Laura Hunt.

Knut Asdam
Finally, 2006. Film couleur 35 mm et installation DVD. Son 5.1. Durée : 17 mn.
Blissed, 2004-2005. Film couleur 35 mm et installation DVD. Son 5.1. Durée : 12 mn.
Come To Your Own, 1993. Vidéo performance, beta-digital/DVD, son, Durée : 23 mn.
Pissing, 1995. Vidéo couleur, moniteur ou projection. Séquences 50-70 s, 30 mn.

AUTRES EVENEMENTS PHOTO