PHOTO | EXPO

Fight or Flight

23 Jan - 10 Avr 2016
Vernissage le 23 Jan 2016

L’artiste belge Geert Goiris offre à travers ses photographies une vision poétique et engagée de l’environnement. Pour son exposition au Frac, le photographe mêle tirages anciens et productions récentes dans une mise en scène spécialement conçue pour le lieu.

Geert Goiris
Fight or Flight

L’artiste belge Geert Goiris propose d’explorer les mécanismes inconscients et instinctifs de défense à l’œuvre dans le cerveau. Intitulée «Fight or Flight» en référence à un terme couramment utilisé dans les domaines de la psychologie et de la neuroscience, l’exposition pensée par l’artiste cherche notamment à aborder les réflexes de résistance et de fuite qui opèrent dans nos systèmes nerveux et comment, ceux-ci, peuvent trouver un écho dans ses photographies.

A travers un parcours privilégiant différents types de supports, du wallpaper aux tirages de différents formats encadrés et projetés, l’artiste tente notamment d’examiner la manière paradoxale dont l’œil photographique peut donner à voir un environnement dans ses moindres détails, tout en conférant un caractère indicible et mystérieux aux images qu’il produit. Il cherche à pointer la manière dont ce déficit d’information laisse finalement place à l’imagination tout en éveillant, par ce manque, un sentiment d’abandon, de solitude, de mélancolie et de détachement. L’exposition conçue par Geert Goiris entend ainsi parler des possibilités et des limites de la photographie mais aussi des conditions de la perception contemporaine.

Repères biographiques
Né en 1971 à Bornem, Belgique, Geert Goiris vit et travaille à Anvers. Diplômé de l’Ecole Supérieure des Arts Visuels Sint Lukas de Bruxelles et du Higher Institute for Fine Arts d’Anvers, il s’est notamment fait connaître lors de sa participation à la biennale d’art contemporain Manifesta 5 à San Sebastian en Espagne en 2004. Photographe aujourd’hui incontournable de la scène artistique belge, Geert Goiris est représenté par la galerie Art:concept, à Paris, et par la galerie Catherine Bastide, à Bruxelles.