ART | PERFORMANCE

Fiction / Lectures performées

02 Nov - 02 Nov 2009
Vernissage le 02 Nov 2009

Pour cette nouvelle soirée Fiction, la Fondation Ricard présente la première oeuvre performée de l’artiste norvégien Gardar Eide Einarsson, ainsi qu’une intervention des performers Jean-Baptiste Bruant & Maria Spangaro. La soirée sera introduite par un diaporama de Documentation céline duval.

Gardar Eide Einarsson, Jean-Baptiste Bruant, Maria Spangaro, documentation céline duval
Fiction / Lectures performées

Lundi 2 novembre à 19h – Entrée libre
La Fondation d’entreprise Ricard présente la 3e saison de Fiction / Lectures performées, un programme initié par Agnès Violeau et Christian Alandete dans le cadre des actions périphériques de la revue J’aime beaucoup ce que vous faites. Cette nouvelle saison continue l’exploration des formes possibles de la lecture publique à travers des propositions originales d’artistes et d’écrivains contemporains.

Depuis leur création en 2008, ces soirées ont déjà présenté le travail de plus d’une vingtaine d’artistes et d’écrivains contemporains sous la forme de performances et de vidéos alimentant le débat toujours plus présent, sur la place de la narration dans la création contemporaine.

Pour cette nouvelle édition, la programmation cultive toujours un même goût pour l’éclectisme en provoquant des rencontres inattendues avec des personnalités comme documentation céline duval, Gardar Eide Einarsson, Jean-Baptiste Bruant et Maria Spangaro, Lydie Salvayre, Alex Cecchetti, Jean-Baptiste Bernardet, Benjamin Seror, Anne-James Chaton, Jorge Pedro Nunez, Véronique Aubouy, Céleste Bourcier-Mougenot, Lars Morell, Loreto Martinez Troncoso et Isabelle Lartault.

Pour la première soirée, Fiction présente la première oeuvre performée de l’artiste norvégien Gardar Eide Einarsson, ainsi qu’une intervention des performers Jean-Baptiste Bruant & Maria Spangaro. La soirée sera introduite par la première partie d’un diaporama de documentation céline duval.

Gardar Eide Einarsson
Dans ses peintures, dessins ou wall-drawings, Gardar Eide Einarsson mobilise les signes et stéréotypes, circulant dans notre socius, issus des subcultures (graffiti, logos), ou de corporations et minorités (punk…). Son oeuvre se nourrit également d’une iconographie musicale (métal, black métal) et textuelle (truismes, messages ambigus, palimpsestes). Gardar Eide Einarsson prend position sur les critiques sociales et institutionnelles qui jouent avec la paranoïa et les relations entre le pouvoir et la morale, via une production souvent à la lisière de l’art abstrait. Ses oeuvres sonnent comme un appel à prendre conscience des traumatismes de notre monde.

Jean-Baptiste Bruant & Maria Spangaro
Depuis quelques années le travail de Jean-Baptiste Bruant est indissociable de celui de Maria Spangaro. Ensemble ils produisent principalement des actions qui sont le résultat d’expérience physiques et d’une mise en tension du corps et de la voix. A la jonction de l’art corporel et de la poésie sonore, ils développent des formes étranges où le texte (dans son oralité) et le corps sont intimement liés. En 2005, le Cneai a édité un double cd Dispositif sonore pour écouter radicalement les anges, fruit de leur collaboration avec des adolescents. Leur travail (individuellement ou collectivement) est régulièrement montré dans les centres d’art en France et à l’étranger.

documentation céline duval
Céline Duval constitue depuis une dizaine d’années un incroyable fonds iconographique rassemblant des photographies d’amateurs, des images de magazines, des cartes postales, des clichés de presse, et ses propres photographies. A partir de cette base de données, l’artiste crée des associations formelles ou thématiques pour réaliser une revue en quatre images, des livres, des multiples, des diaporamas et parfois des films. A la fois documentaliste et archiviste, elle construit par association d’images une forme de narration dans laquelle les différentes temporalités se confondent. Pour ouvrir et clôturer la nouvelle saison de Fictions / Lectures performées, l’artiste propose un diaporama en deux parties retraçant le chemin entre deux grands hôtels de Normandie où vécurent Marguerite Duras pour l’un, Marcel Proust, pour l’autre.