DANSE | SPECTACLE

Festival Séquence Danse. Primitifs

22 Mar - 25 Mar 2016
Vernissage le 22 Mar 2016

Dans le cadre du festival Séquence Danse, le Centquatre présente hors les murs, dans la grande halle de la Villette, Primitifs, un spectacle créé par Michel Schweizer. Primitifs est une sorte d’état des lieux du monde. Michel Schweizer y fait le constat des dommages irréversibles que l’Homme a causé à notre planète.

Michel Schweizer
Festival Séquence Danse. Primitifs

Dans Primitifs, Michel Schweizer mobilise les forces créatives de danseurs et d’architectes pour dénoncer les dérives de notre ère et le fardeau que nous laisserons aux générations futures. D’après les géologues et les historiens contemporains, la Terre a quitté l’ère de l’Holocène pour rentrer dans celle de l’Anthropocène, une époque où l’action de l’Homme est devenue la principale force de transformation de notre écosystème. Fruits de la révolution industrielle, les traces de notre âge urbain, consumériste, chimique et nucléaire, resteraient des millions d’années dans les archives stratigraphiques de la planète. L’Anthropocène désignerait ainsi un point de non-retour.

Pour s’inquiéter de l’état actuel des choses et réfléchir ensemble au legs irréparable dont hériteront les générations futures, Michel Schweizer invite sur scène un échantillon générationnel composé de cinq personnalités âgées de vingt à soixante ans, cinq figures masculines qui constitueront le capital humain de cette nouvelle production. Cette graduation générationnelle obligera naturellement chacun à se situer en miroir, à s’identifier aux interprètes pour mieux se sentir concerné par le sujet du spectacle.

Inscrit dans le champ chorégraphique, Michel Schweizer opère dans ses créations un croisement entre la scène, les arts plastiques et une certaine idée de «l’entreprise». Il admet que les institutions culturelles et les oeuvres sont affaire de business et se joue des limites et des enjeux relationnels qu’entretiennent l’art, la politique et l’économie. Michel Schweizer pose un regard caustique sur la marchandisation de l’individu et du langage. Enfin, il fait souvent appel pour ses créations à des interprètes non professionnels (boxeurs, chanteuses de variétés, etc.) et se qualifie de «manager». Ses dernières créations sont Fauves, spectacle imaginé en 2010, et Cartel, créé en 2013.

conception, scénographie et direction: Michel Schweizer
création lumière: Mael Iger
création sonore: Nicolas Barillot
travail vocal: Dalila Khatir
design graphique: Franck Tallon
collaboration artistique: Cécile Broqua
régie générale: Jeff Yvenou
conception architecturale: Ateliers MAJCZ Architectes (Martine Arrivet et Jean-Charles Zébo), Nicole Concordet, Duncan Lewis Scape Architecture
avec: AragoRn Boulanger, Saïd Gharbi, Maxime Guillon-Roi-Sans-Sac, Pascal Quéneau, Michel Schweizer et Abel Zamora

Informations
Mardi 22, mercredi 23 et vendredi 25 mars 2016, à 20h
Jeudi 24 mars 2016, à 19h30