ART | FESTIVAL

Festival Paris Cinéma

13 Juil - 14 Juil 2009

Le Festival Paris Cinéma fêtera la fin de sa 7e édition en offrant au public un spectacle exceptionnel au Centquatre, transformant la Halle Aubervilliers en salle de cinéma géante, où se joueront concert et ciné-concerts, le temps de deux soirées événementielles.

Serge Bromberg, Aidje Tafial, Kenji Mizoguchi, François Ripoche, Gilles Coronado, Fred Chiffoleau, Christophe Lavergne, Maia Barouh et Emiko Ota et Helena Noguerra
Festival Paris Cinéma


— Lundi 13 juillet / 22h / Gratuit / 1h30
Spectacle «Retour de flamme»
Comme chaque été, le festival s’associe à Serge Bromberg et Lobster Films à l’occasion du spectacle «Retour de Flamme» proposant une série de films muets, retrouvés dans les greniers de particuliers ou sur des marchés, puis restaurés et accompagnés en live au piano.

Les spectateurs découvrent alors un univers magique qui n’a rien perdu de son pouvoir de fascination. Un spectacle original présenté et accompagné au piano par le collectionneur mordu de cinéma Serge Bromberg, avec à la batterie, Aidje Tafial (du groupe Les Yeux Noirs) et comme toujours de très nombreuses surprises !

— Mardi 14 juillet / à partir de 22h / Gratuit

Soirée de clôture du festival Paris Cinéma

Ciné-concert sur Oyuki la vierge de Kenji Mizoguchi (1935, Japon, 1h18, 16 mm)
À la tombée de la nuit, le festival propose un ciné-concert exceptionnel autour du film Oyuki la vierge du cinéaste japonais Kenji Mizoguchi, accompagné par un concert de six artistes de talent.

Synopsis : 
1877. La guerre civile fait rage. Oyuki et Okin, deux geishas, fuient leur ville en compagnie de notables qui n’ont pour elles que mépris. Le groupe est bientôt arrêté par l’armée impériale qui les retient prisonniers. Oyuki et Okin tombent toutes deux amoureuses de l’officier qui commande le poste.

Les musiciens : 
Le groupe Francis et ses peintres (François Ripoche, Gilles Coronado, Fred Chiffoleau, Christophe Lavergne), accueillant pour l’occasion deux chanteuses japonaises Maia Barouh et Emiko Ota, prête une nouvelle voix à Oyuki et Okin pour une sorte d’opéra du dessous, où la révolte, l’espoir et la résignation n’allègent que trop brièvement le fardeau de l’oppression, du rejet et de la solitude.

Fête de clôture avec Helena Noguerra
À l’issue du ciné-concert, la Halle Aubervilliers devient une grande piste de danse et dans l’esprit des bals populaires, le Festival Paris Cinéma invite le public à célébrer en musique avec Helena Noguerra la fin de l’édition 2009 et donner rendez-vous pour 2010!
 Chanteuse, actrice, écrivain ou présentatrice, Helena Noguerra est une artiste libre aux facettes multiples.

À la question « que faites-vous ? », elle répond « je fais ce qu’il me plaît ». Depuis deux ans elle est « entertaineuse » : Helena se déplace avec sa discothèque pour habiller les soirées douces (Mazzy Star, Hope Sandoval, Le volume courbe…) ou enflammer les nuits blanches (de Yoko Ono à Britney Spears, de P.J. Harvey à Kylie Minogue, de Goldfrapp à Scissor sisters…). Elle et ses musiciens font donc étape au Centquatre le temps d’une soirée…

Plus d’informations sur www.104.fr