DANSE | SPECTACLE

Festival Faits d’hiver. Les Soli noirs

09 Fév - 10 Fév 2015
Vernissage le 09 Fév 2015

Création 2015, Les Soli noirs plonge dans l’intimité de la relation entre l’écriture d’un chorégraphe et l’interprétation du danseur. Plus de dix ans après son dernier passage parisien, Yvann Alexandre propose une pièce sombre et profonde, puissante et inspirée.

Yvann Alexandre
Festival Faits d’hiver.
Les Soli noirs

Yvann Alexandre se confronte à la forme du solo et continue sa réflexion autour de la relation de chorégraphe à interprète. Inspiré par la Chapelle de Rothko (Houston) et les états noirs dont chacun peut se parer, il nous livre des soli, monochromes noirs créés à la mesure de chacun des interprètes. Ce sera également l’occasion pour lui de partager sa danse à travers des corps, de sexes, d’âges et de formations différents. Que reste t-il de l’écriture quand l’interprète s’approprie la partition? Comment une même partition prend vie différemment selon l’individu qui lui sert de passeur? Mettre à nue la part artistique qui échappe au chorégraphe quand le danseur s’en empare… Les Soli noirs révèlent une part intime de ce marché noir entre celui qui écrit et celui qui danse.

«Les soli noirs sont le témoignage et l’aboutissement d’un long processus qui a questionné la relation entre mes partitions et leur interprétation. Autour du noir, couleur lourde et sèche qui exclut l’illusion, ce nouveau projet, pensé comme une calligraphie de l’intime, est un face à faces. Pensée et introspection, profondeur et contemplation, l’attente et la mort intérieure, là où s’opère la régénération de nos mondes, calme et révolte, sont des moteurs d’écriture pour ces soli qui composent des
fragments, des variations personnelles d’un même paysage. Confiés à des interprètes de différents parcours et générations, imbriqués à la suite des uns et des autres comme un souffle partagé, vivants au coeur d’une chapelle-scène, ces soli explorent la différence des états noirs qui souvent nous parent. Est-ce un ramage, une élégance, une protection, un mystère, un point de situation, un abandon, un glissement, une force… une laque résistante aux intempéries intimes?» Extrait des cahiers d’écriture d’Yvann Alexandre, février 2013

Chorégraphe:
Yvann Alexandre
Interprètes: Yvann Alexandre, Steven Berg, Christian Bourigault, Anthony Cazaux, Claire Pidoux
Créateurs son: Guillaume Bariou, Christophe Sartori
Créateur lumière: Olivier Blouin
Dispositifs et régie numériques: Loïs Drouglazet